Empire State of Mind

J’ai été assez rapidement sous le charme de la vidéo d’Empire State of Mind, quand elle est sortie, il y a une dizaine de jours.

A la base, je pensais que c’était à cause d’un plan esthète à la con, genre, ouah, des clichés de New York. La succession de visuels en noir et blanc me parait en effet assez bien refléter ce truc en plus de New York, pas tant son éclectisme que l’être étant qu’on a quand on y est. Le “I own the place” en quelque sorte. Entre une veine un peu ninetiesante de visuels du ghetto et la succession de clichés plus grand public, depuis l’Empire State Building jusqu’aux fashionistas qui dominent les rues à shopping (quitte au passage à donner une saveur de hood à ces quartiers chics, et à faire des miss en lunettes de soleil oversize des membres d’un nouveau gang), New York, c’est badass. Bref, j’aime bien cette imagerie, c’est visuellement vraiment beau, et ça donne envie d’aimer cette ville – et quand c’est déjà le cas, ça donne envie de l’aimer encore plus.

NewYorkSkylineNightFixed

Ensuite, je me suis dit que peut-être que mon opinion était biaisée par le fait d’habiter Bed Stuy quand je suis à New York, dans un esprit “vas-y mec, moi je comprend trop Jay, moi aussi I’ll be hood forever“, je le comprends ton grand écart entre le hood et les quartiers chics de Manhattan. Ouais mec, ouais. Y a un truc indéniable quand on habite New York, qu’on “en est”, c’est que la familiarité avec les lieux de mémoires évoqués dans les 2/3 de la production audiovisuelle américaine (on peut dire que NEw York est un brin surreprésenté) crée un sentiment de supériorité délirant. “Hey Clém, t’as vu, y a State Street, c’est à côté de chez toi, ça, non?” “bah ouais. en revanche, moi, ce final sur les marches de Times Square, je le trouve un peu nul” “T’as raison, il pue cet endroit en plus, eh!”. Ajoute à ça que c’est pile le moment où Clément a décidé de suivre les World Series, que les Yankees ont gagné, que Jay, c’est l’homme des Yankees… Son hymne à New York c’est mon hymne, si tu veux, man.

Finalement, un dernier truc m’est apparu, et la lumière fut. Jay-Z me rend toute pomme de terre.

Yeah I’m out that Brooklyn.
Now I’m down in Tribeca.
Right next to DeNiro
But I’ll be hood forever

Alors oui, il est pas très beau. Il a un gros pif, il est plus tout à fait de prime fraîcheur (c’est ça, d’être semi-old school) et il faut bien le reconnaître, la casquette des Yankees, c’est limite un peu beauf, cette affaire. Mais bon dieu il est putain de badass quand il parle de New York. Le début de sa performance aux VMA est super éloquente à ce titre. Il arrive avec sa stature, ses balls, il les pose sur la table et te fait comprendre qui est le patron ici. Badass badass badass. Je suis peut-être pas très classieuse pour expliquer tout ça, mais voilà, le jour du Jugement Dernier, quand on me demandera si j’ai une dernière déclaration à faire, je clamerai haut et fort:  je trouve Jay-Z super sex, en fait.

21 thoughts on “Empire State of Mind

    • Elle joue dans le Cosby Show???
      Alicia, quand dans le clip de Fallin’ elle va voir son mec en prison, crois-moi elle fait grave badass!
      Et puis c’est vrai qu’elle est sexy, et en partie parce qu’elle a un booty bien. c’est dit.

      • “èmedéaire”, j’ai envie de dire…
        En lisant le commentaire de “cone head” (mais qui peut bien se cacher derrière ce pseudo, dis donc…), je me suis aussi écrié intérieurement “Quoi?? elle a joué dans le Cosby Show ???”
        Donc ton commentaire m’a fait loler.

        Et sinon, en vrai: t’as été vérifié s’il raconte pas des cracks, l’autre andouille ?…

    • Bon, j’ai vérifié, et effectivement la demoiselle a montré sa frimousse le temps d’un bout d’épisode.
      Mes excuses à notre indic’.

      D’ailleurs, en parlant d’indic’, c’est quoi son “pseudo”, c’est un Love Symbol ?…

    • alors justement, en écrivant ça, je pensais à LA en me disant qu’il y avait matière à débat, et en fait – et je dis peut-être (sûrement) une connerie, mais: j’ai l’impression que le rapport LA/NY s’est un peu inversé de ce point de vue là. Au sens où dans les années 80-90 par exemple, y avait peut-être une parité, voire un léger avantage pour LA, mais depuis quelques années, je trouve NY franchement omniprésente. Est-ce que ça correspond au moment où j’ai commencé ma thèse et du coup c’est totalement non-recevable comme remarque? j’en sais rien.
      En plus, j’ai envie d’ajouter que LA apparaît souvent par le biais de Hollywood/Beverly Hills/Venice Beach ou à l’inverse South Central. En fait, y a qu’en voyant (500) Days of Summer que j’ai découvert une imagerie un peu différente sur LA (et ça m’a d’ailleurs fait plaisir et donné envie de découvrir!) A l’inverse, NY, on trouve vraiment de tout.
      Mais bon, je maintiens que je dois être très biaisée par le fait de vivre/travailler sur NY et de n’être jamais allée plus à l’Ouest que la Louisiane, hein!

        • alors là, au contraire, Damien! J’aimerais beaucoup avoir des données factuelles sur le rapport NY/LA dans la production audiovisuelle grand public sur ces 20-30 dernières années, voir s’il y a un shift et ce qu’il signifie. Je trouve que c’est un sujet qui peut s’avérer très porteur!

          • Ah mais je te crois sur parole! Ce n’était en rien moqueur d’ailleurs…

            Mais quand on lit cela de l’extérieur, ça fait penser au fameux dialogue de Pulp Fiction (- And you know what they call a… a… a Quarter Pounder with Cheese in Paris? – They don’t call it a Quarter Pounder with cheese? – No man, they got the metric system. They wouldn’t know what the fuck a Quarter Pounder is)… Enfin c’est comme si toi tu lisais un débat de musicien du genre “Finale ou Sibelius?” LOL

            Je ne savais pas que tu étais en thèse (de toute façon je ne sais pas grande chose de toi depuis la Terminale :-) )! Quel est ton sujet?

            Dams

  1. Ça fait bizarre, les visages floutés, non?
    Surtout que ce n’est pas le cas de tous les visages.
    D’ailleurs, y’a aussi des enseignes floutées. Là je comprends vraiment pas.
    C’est une super pub, ce clip, non? Et puis merde, t’es à NY, t’as un billboard gros comme ça sur Broadway et tu veux pas que ça passe dans un clip qui parle de la ville ?
    Bof.

    Dans le même genre, hier, je suis allé voir une expo sur Bob l’éponge au Palais de l’Eau. Passablement dispensable, mais bon, l’idée était marrante.
    Et il y avait des “tableaux” parodiques. Bob et Patrick en couple d’American Gothic, ou encore en Homme de Vitruve, etc. Avec à côté de chaque tableau, la photo de l’oeuvre originale.
    Et puis, un tableau illustrait Bob avec le visage caché par un ananas. Subtile référence à Magritte. Et pourtant, à la place de la petite pancarte sur l’oeuvre originale, il y avait un papier blanc, et dessus une phrase disant que les ayants-droit avaient refusés d’être associés à cette exposition.
    J’ai trouvé ça chelou, en fait.

    • Ah j’avais pas remarqué que les visages étaient floutés. Enfin genre pour moi, c’était un effet stylistique genre trop c’est le tourbillon de la vie, NY… ou alors, c’est peut-être pour créer de l’image plus réelle, genre les photos, c’est pas des figurants, c’est des vrais gens de la rue? Jsais pas…
      C’est vrai que si on prenait une photo de moi pour un clip de Jay-Z, spontanément, ma réaction serait pas de demander le floutage, mais bon… si faut, les mecs floutés, c’est des Crips ou des Bloods, bref, on sait pas et ça donne lieu à moult théories!

      Une expo Bob l’Eponge? Dis-moi, t’as un karma spécial qui fait que ce genre d’expo sont près de là où tu habites ou bien? C’est génial, ce concept, en tous cas!

  2. Djizeus, c’est très con, mais ce clip me file le blues pour une ville où je n’ai jamais mis les pieds… (définitivement, j’ai trop regardé s&thecity + trop écouté cette chanson). Très efficace donc. Je crois que le chant poignant de nostalgie éperdue d’ Alicia Keys y compte pour beaucoup… Merci d’avoir partagé!

    • Moi je suis plus émue par le rap badass de Jay! C’est vrai que ce clip a ce côté sympathique de juxtaposer le NY glitter de Sex & the City et le NY un peu plus ghetto, c’est ça qui est cool!

  3. Pingback: Debbie Downer (hating on Sex & the City) « Virgoblog

  4. Pingback: Rude Boy « Virgoblog

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s