Live from New York…

… it’s Saturday Night!

Les débats présidentiels américains sont parfois décevants, parfois jouissifs (cf. le débat des VP).

Les compte-rendus des débats présidentiels américains sont parfois décevants (cf. Le Monde, d’une manière générale, et le NYTimes, d’après mes sources). Parfois ils sont jouissifs, et on a une fois de plus la preuve que la parodie est une des meilleures formes d’analyse.

L’événement télévisuel du moment, c’est le retour en force du Saturday Night Live, grâce à l’incarnation de Sarah Palin par Tina Fey, une des figures mythiques de l’émission parodique (pour être chic, on dit “SNL”). De fait, Tina Fey, brunette un peu coïncée à lunettes carrées avait tout pour être le sosie de Palin. Le résultat est hallucinant. A tel point qu’on en vient à s’interroger sur l’incidence de ces parodies sur la campagne présidentielle et sur le discrédit croissant de Sarah Palin. C’est notamment grâce à Tina Fey que des saillies particulièrement croustillantes de la Hockey Mom ne sont pas tombées dans l’oubli. C’est par exemple elle qui a ressorti le dossier “I can see Russia from my home!”. La légende était née.

La ressemblance confondante entre les deux contribue à accentuer la non-crédibilité totale de Palin. J’en veux pour preuve cet extrait de la fausse, puis de la vraie interview de Sexy Sarah par Katie Couric. Flippant, non? (mes excuses pour l’absence de vidéo, mais j’ai envie de te dire que c’est pas ma faute)

Le Tina Fey-effect est tel qu’à la veille du débat entre les colistiers, les journaux annonçaient que le véritable enjeu pour Palin  était de ne pas trop donner de matière à Tina Fey pour le samedi à venir. Au final, ça n’a pas marché. Si Palin s’en est mieux tiré que prévu, elle a néanmoins été… elle-même. Par conséquent, du pain bénit pour Tina Fey.

De fait, la parodie du débat s’est avérée être une des meilleures analyses des stratégies de chaque camp.

– Côté démocrate, un faux Biden s’en prenant systématiquement à John McCain pour ne pas passer pour le misogyne condescendant de service en attaquant Palin directement, les dents blanchies et le visage lifté pour ne pas paraître trop vieux, jouant les cartes maîtresses de Palin (je suis quelqu’un du peuple, je suis un family-man, etc.).

– Côté républicain, une fausse Sarah Palin surprise d’être là, récitant sa leçon pour ne pas faire de gaffe, et par conséquent ne répondant pas aux questions, et s’installant dans son imagerie white-trash à base de “Joe Six Packs“, de “Hockey Moms” et de clins d’oeil.

Pour le faux débat Biden/Palin, c’est ici!

(Par ailleurs, tu noteras la présence de Queen Latifah en guest, parce que ça contribue à la drôlerie du sketch, oui monsieur)

Quelque part, la conscience qu’ont les électeurs, les candidats et les analystes de l’influence de ces parodies sur la campagne, contribue à les rendre assez piquantes.

7 thoughts on “Live from New York…

  1. Haha ! Marrant tout ça ! en plus je dois dire qu’avec le boulot que j’ai en ce moment, France Info au petite déj + ton blog, ma chère, sont mes principales sources d’information sur la campagne préz … Donc vazy, keep on informing me : )

  2. … en fait, en écrivant “marrant” je v oulais aussi dire “intéressant”, matière à longs développements sociologico-mediatico-politiques, que, vu que je suis complètement HS au niveau cérébral, je vous épargnerai……….

  3. Oui, non mais oui, je vois l’idée du KO technique dont tu es victime (j’allais écrire chaos technique, marrant, non?)
    Je pense que “Marrant” suffit à qualifier ces petites parodies. PEut-être que j’aurais dû faire une précision exégétique sur l’émission. Le SNL est une émission culte qui a plus de 30 ans, qui est diffusée sur une des plus grosses chaines américaines, et qui a notamment donné naissances à certains moments cultes de la culture populaire. Par exemple, c’est les scénaristes du SNL qui ont fait Ghostbusters. Aussi, le fameux sketch de Justin Timberlake, “Dick in a Box” vient de cette émission. Voilà.

  4. Sarah Palin complètement décrédibilisée… J’aimerais y croire.
    Mais il n’y a pas que les New-yorkais et les adeptes du SNL qui participent à l’élection. Je sais, il y a aussi les sondages qui le disent…
    Mais pourtant, tant qu’Obama n’aura pas été effectivement élu, je n’y croirais pas.

  5. Non, mais tu peux y croire, elle EST décrédibilisée… C’est juste que les gens aiment McCain ou ont peur d’Obama (“he’s an arab”, vu tout à l’heure sur une vidéo), mais elle, elle est pas crédible!
    Après, j’ai vu que le grand truc du moment, en France, c’est de parler du “Bradley effect”… A voir

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s