Super Mario entre en politique

Electoralisons un peu (pour changer).

Je sais pas si vous vous êtes déjà demandés à quoi correspondaient les symboles des deux grands partis américains. Pour nos lecteurs anglophobes, électophobes, étrangers à ce monde, et/ou considérant que la prochaine actu vraiment politique, c’est la collection “Comme des Garçons” chez H&M, topo.

– le “Grand Ol’ Party” assume un sympathique symbole que nous qualifierons d’éléphantesque :

– les démocrates, de leur côtés s’identifient assez souvent à… un âne. Ouais, d’un coup, la croix de Lorraine du général, ou la rose de Tonton, ça fait vachement plus classe, vous croyez pas? Eh bien détrompez vous, car le democratic donkey, quelque part, c’est un peu ça :

J’avoue que la référence toute disneyenne à Bourriquet contribue à décrédibiliser le symbole, mais franchement, il est pas trop chou??? (oui, mon vernis aussi défonce, ça tu peux le dire)

Alors du haut de ma frenchness toute ignare, je me demandais à quoi ça pouvait bien correspondre. Parce que avoue que quand on te parle éléphant, tu penses “immobilisme, sourd, peur des souris”. Pas super ruling the world-friendly, quoi. Et quand on te parle donkey, tu penses “Winnie l’ourson, Shrek, con comme un balai”. Et quelque part, c’est pas faux.

C’est même en plein dans le mille.

Exégèse. Nous sommes au XIXe siècle. Un caricaturiste républicain, Thomas Nast, s’amuse. Il décide de représenter le parti démocrate sous les traits d’un âne s’acharnant sur un lion mort en 1870. Genre la bête un brin cruelle qui a pas tout compris à la vie. Ça se poursuit dans une caricature quelques années plus tard, en 1874, où notre Nast-y caricaturiste file la métaphore: l’âne porte maintenant la peau du lion pour faire peur aux autres animaux, dont un placide éléphant qui mollement et couillonement prend peur et se paie un trou qu’il avait pas vu et qu’il a pas pu éviter… La légende le dit elle même: “Un âne qui se faisait passer pour un lion circule dans la forêt et s’amuse à effrayer tous les animaux stupides qu’il rencontre sur sa route.” Immobilisme et crétinerie, donc, malgré une taille appréciable.*

Appréciez la vintagerie que voici, les amis:

Finalement, l’image, peu flatteuse de prime abord, reste peu flatteuse. Le seul truc à en tirer, c’est la part d’humour de nos amis américains, qui n’hésitent pas à s’approprier une image peu flatteuse et à s’en galvaniser.

C’est pourquoi je suis fière, que dis-je, on est fiers** à Virgoblog productions, d’annoncer le véritable enjeu de cette campagne présidentielle : changer de symbole, parce que bon, ça va bien tout ça, mais c’est pas non plus super drôle. Dans les comités de parti, y a eu des plaintes, et des concertations pour trouver une nouvelle mascotte. Pas de bol, Républicains et Démocrates sont tombés sur le même symbole. Alors ils ont dit: “celui qui gagne, il a le bureau ovale et le symbole”.  Le parti qui rafle la voix de “Joe the plumber“*** aura en effet le privilège de pouvoir adopter une nouvelle mascotte complètement trop kawaï:

Putain, bonne chance les mecs, la lutte sera acharnée.

.

.

.

* alors oui, je pourrais détailler pourquoi ces représentations, qui est visé, quel contexte, et tout et tout. Mais bon, on est sur un blog culturel et futile, ici, on aime le vernis, quoi. Tout raconter en ferait un blog chiant. Ce n’est pas notre parti-pris de départ. Merci bien.

**nan parce que moi, mon égo et mes migraines, ça fait franchement plusieurs, en vrai. Et puis Perez est, a toujours été, et sera toujours mon modèle.

*** LA grosse star du débat d’hier soir, l’objet de toutes les tentatives de séduction de McCain comme d’Obama. Et puis si ça te paraît obscur, t’avais qu’à lire le Monde ou choper le débat en Youtuberie, gros malin!

4 thoughts on “Super Mario entre en politique

  1. La question, c’est quel rôle joue réellement chacun des candidats: Bambam ou MC sont-ils le petit champignon marron qui ferait rétrécir notre Samuel Joseph Worzelbacher au premier contact, ou bien le joli champignon rouge qui lui ferait péter le feu?

    Parce que question champi, notre Plumber a l’air pas mal au taquet: son véritable attachement politique serait le ‘Parti de la loi naturelle’ (Natural Law Party), un parti politique basé sur la méditation transcendentale (sic!), fondé par un yogi baba.
    Ça va bien l’aider à passer au travers des tuyaux, ça…

  2. Cool article ! Bon, j’ai un peu entendu parler de l’histoire du plombier sur france info l’autre jour pendant le pti déj , oui, c’est la seule heure de ma journée où je me branche sur le monde … Du coup j’ai un peu du mal à faire la différence entre si c’est toi qui rigole, avec super mario, ou si c’est la vérité vraie que les Américains ont vraiment perdu le sens des réalités ? Parce que si l’élection se joue à ce genre de détails, c’est rigolo mais c’est effrayant, non ?
    NastY (une descendante)

  3. Les Américains, je sais pas, mais les deux candidats identifiaient vraiments les Américains moyens à un plombier (en vrai y a tout un argument derrière, genre un plombier qui a expliqué à Obama qu’il pourrait pas voter pour lui à cause de sa politique fiscale et tout et tout…)
    Bon, pour rester dans les blagouzes de la campagnes, la vraie Sarah Palin a rencontré la fausse au Saturday Night Live (j’en parlais y a 3 posts) et c’était drôôôle: http://www.nbc.com/Saturday_Night_Live/video/clips/gov-palin-cold-open/773761/

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s