Le jour préféré

Titre alternatif: Attack of the 25 ft. Smurf

img_5819

Thanksgiving est une journée bien plus populaire que Noël chez les Américains.

Pitch historique. Il y a bientôt 400 ans, des mecs aux chapeaux bizarres et à la rigidité idéologique décident de se faire un Vendée Globe mais pas avec les mêmes moyens, et échouent en terre hostile. Gentiment, les locaux du coin leur offrent des glouglous* à manger pour qu’ils crèvent pas de faim. Reconnaissants, ils décident de les massacrer et de les expulser de leurs terres, SAUF une fois par an. Thanksgiving était né. A côté de ça, Noël est moins populaire car, et c’est bien connu, il est plus sympathique de manger de la dinde (ou du turducken** pour les plus optimistes) que du pain et du vin (à l’époque de la Cène, le Boursin n’existait même pas, c’est dire la misère). Donc Thanksgiving est une journée très à part dans le calendrier américain, et particulièrement surprenante à New York.

Tranche de vie. C’est bien la première (et peut-être la seule) fois où on a pu vivre une journée de dimanche à New York, à savoir: 100% des magasins, bibliarchives et autres institutions fermés, 95% des restaurants et cafés fermés (on raconte dans les milieux autorisés que 40% du CA annuel de Starbucks se fait en ce sympathique dernier jeudi de novembre) – c’était pour la minute Joe Biden***.

C’est aussi l’occasion de découvrir une population jusqu’ici passée inaperçue en ville: les familles. En effet, la ville se vide littéralement et fonctionne au ralenti pendant cette journée, les fameux jeunes adultes de la ville sont partis, qui dans l’Ohio, qui dans le Connecticut, qui dans le Vermont, découper dignement la dinde en famille. Restent à New York ceux qui y ont leur résidence principale (et ceux qui ont pas de famille: nous): des milliers de papa-poules tendance immigrée vivant à Brooklyn, dans le Queens ou plus loin accompagnent leur progéniture voir les figurines géantes de Sesame Street et des Peanuts et le temple des 25-35 ans (Manhattan, si vous aviez pas suivi) se transforme l’espace d’une journée en gentillette et placide banlieue familiale.

Bref, c’est une fête gentille, et placide (un franc dépaysement, tu peux me croire).

img_5822


Je terminerai sur un “Happy Thanksgiving, y’all!” plutôt de rigueur, et sur ce, je vais faire les soldes (sans pognon)

.

.

* les dindons dans Astérix: La Grande Traversée, pour les Goscinnophobes qui nous lisent
** pour toute explication, voir ici et

*** Si tu comprends pas c’est que t’as pas regardé le débat des VP et quelque part, c’est mal, je dirais.

8 thoughts on “Le jour préféré

  1. il y a deux ou trois ans ct un des ballons geants qui etait tombe sur qqn. La legende (urbaine) voulait que la nana a vu l’appart qu’elle avait achete avec les indemnites de l’accident etre detruit par l’avion monomoteur qui s’est ecrase dans une tour de de l’upper east side l’annee derniere – avion qui avait aux commandes un des joueurs des Yankees. Les Yankees commencaient leur descente aux enfers.

  2. un truc qui serait pas mal c est de voir si Macy’s utilise un ballon du marin marshmallow de Ghostbuster: la scene finale du film se passe sur central park west ou a lieu aussi la parade… c’est le grand snoopy qui m’y a fait penser.

  3. ben écoute, on l’a pas vu celui-là, mais c’est vrai, j’y avais pas pensé!
    cette nana a vraiment pas eu de bol (en revanche elle a des histoires drôles à raconter pour ses mômes!)

  4. c’est aujourd’hui la saint Nicolas
    t’en parle pas ?
    Et tous les petits enfants enfermés au frigo par de méchants bouchers ?

    sylvain

  5. Pingback: There will be no leftovers « Virgoblog

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s