Simone de Bougeoir, Facebook et moi

Hier, Simone de Bougeoir, l’auteur du blog que je préfère (nommé à juste titre “Simone de Bougeoir“), a dit qu’elle était “pas contente” parce qu’un groupe d’inconnus a créé une FanPage à son nom sur Facebook.  Je suivais Simone de Bougeoir quand elle s’appelait MissIkea ou Mlle Krisprolls. Mais quand elle a parlé de Bee Gees, j’ai été eue. La seule chose que j’aime autant que les BeeGees, c’est Abba (en tous cas à l’époque: je venais de voir Mamma Mia)

Trois mois que j’ai créé cette FanPage, avec la complicité de Gyom (un blogueur comme moi, mais avec un peu plus de lecteurs, parce qu’il aime les arc-en ciels, ça fédère). On l’a créé comme des mauvais élèves, se disant “oulala, elle serait pas contente, si elle savait”. Après, on est allés se recommander une pinte de Brooklyn Lager et on a discuté d’autre chose, parce que bon, “soyons sérieux”. Trois mois. Elle l’a appris hier. Ca veut VRAIMENT dire qu’elle est pas sur Facebook.

Est-ce que j’ai mal fait de créer cette page de Fan, désavouée par l’intéressée et reniée par certains de ses adhérents aussitôt le post coup de gueule publié? Boh si Napoléon a sa FanPage, peu de chance qu’il en soit l’auteur et il aurait peut-être désapprouvé, mais on n’est pas des moutons (nom de dieu)*.

Fait intéressant, depuis qu’elle est pas contente, le nombre d’adhérents à la page est passé de 30 à 90 en 24h. Je lance donc deux-trois possibles réactions du reste du monde, comme ça, là.

– le lecteur de Simone a pensé que Simone herself faisait  une pub décalée pour sa petite page. Auquel cas, il lit mal le blog. Elle fait vraiment partie de cette catégorie estimant que l’objet Facebook mérite une lutte (même si elle a un blog).

– le lecteur de Simone est un mouton, et se dit qu’il va adhérer à la FanPage parce qu’il est complètement lobotomisé par l’objet Facebook.

– le lecteur de Simone n’est pas un mouton et ne va plus adhérer à la FanPage puisque Simone a dit que c’était pas bien. Ah ben mouton, en fait.

J’avoue que j’espérais une réaction plus rigolote, plus enlevée. Ce qui transparaît de la réaction de la personne derrière Simone (parce que le ton de ce post était de toute évidence très différent celui de ce sympathique personnage fan de koalas et de Sébastien Tellier), ce qui transparaît disais-je, c’est que même chez les personnes apparemment les plus je-m’en-foutistes sur leur image, le souci de contrôle est plus que jamais présent. C’est bien d’être dans Chronic’art dans les 5 blogs les mieux de l’univers, moins d’avoir des fans sur ce réseau américano-beaufisé qu’est Facebook. On est complètement dans la problématique du blogueur, de la dichotomie entre son personnage virtuel et sa petite personne faite de susceptibilité, les enfants, ça me paraît pourtant évident!

Ptain c’est quand même vachement drôle, le web, tu crois pas? Bon, c’est pas tout ça, mais j’ai un bouquin sur la Chesapeake au XVIIe siècle à lire, moi. Sur ce,

xoxo, etc.

.

.

*J’aurais pu développer le même argument autour de Britney Spears, qui elle a droit à 58 pages; alors je veux bien qu’elle ait plusieurs personnalités mais quand-même…

15 thoughts on “Simone de Bougeoir, Facebook et moi

  1. Bah le truc c’est surtout que mettre son ancien pseudo dans cet article, c’est un peu comme révéler son second prénom qu’elle souhaite peut-être garder pour elle-même….

    Sinon je suis devenue fan, évidemment :D

  2. Ah j’ignorais qu’elle voulait le dissimuler, je croyais que c’était un acquis. Sincèrement.

    EDIT: en fait, dans ses “Very Olderies”, elle révèle elle-même ses anciens pseudo :)

  3. Lol.
    La vérité, c’est surtout que je connais pas du tout facebook et que j’ai cru que quelqu’un se faisait passer pour moi (me condamnant ainsi à accomplir des centaines de gages humiliants)(j’ai parié avec environ 700 personnes que je ne m’inscrirais jamais).
    Après, on m’a expliqué le principe des fanpages.
    Depuis, je ricane en me demandant comment extorquer de l’argent à tous ces gens qui m’aiment.

  4. Ahbah oui bah vu comme ça, je vois l’idée derrière le ton différent…
    On arrive bientôt à 100 fans avec du bol, même avec 1€ par personne tu pourrais avoir assez de Yes pour assurer tes goûters jusqu’en Juin prochain!

  5. Effectivement, faut connaître le binz pour savoir qu’on peut créer des fans pages et que l’on avait pas usurpé le nom de Simone. Quand on va voir sur facebook, c’est pas du tout écrit. Bon à la différence près, je crois que du coup ce sont des fans et pas des amis qu’elle a.

    La question que je me pose, et qui ne s’applique pas à Britney Spears, c’est que sachant que Simone a une adresse mail et qu’elle parle français, pourquoi ne pas l’avoir avertie à la création de la dite fan page ?

    Ca aurait peut être évité une mauvaise interprétation de part et d’autre et en venir à remettre en cause la légimité d’un blogueur parce que, sans être susceptible, ça me paraît évident que quand on utilise le pseudo de quelqu’un d’autre (qu’il soit blogueur ou simple utilisateur d’internet), la vraie personne derrière le pseudo se sente flouée, non ?

    Après, c’est un avis complètement vicié par le fait que je ne connais pas non plus facebook ;-)

  6. Euh… ouais… j’y ai juste, même pas pensé.
    Je savais pas que ça requérait une annonce particulière.
    J’ai juste fait ce poste avec tout plein de liens une fois que j’ai vu qu’elle était contrariée, par correction, parce que je voulais qu’elle sache d’où ça venait et qu’elle me dise si ça la gênait.
    Après, le plan “avertir de la création de la page”, “remise en cause de légitimité” ça se prend un peu bien au sérieux je trouve. On parle de blogs et de Facebook, sans déconner…

  7. Moi je voudrais participer au débat en disant que le grand problème du blog – mais de lé célébrité de manière générale, en fait – c’est quand tu n’aimes pas ton public. Moi par exemple (j’adore commencer mes phrases comme ça), j’ai arrêté mon blog autrefois, en grande partie parce que j’aimais pas le public qui me lisait et me mettait des commentaires (et je parle du vrai public internet, pas des potes préexistants, of course). Marrant, non ?
    Non ?? comment ça, je suis trop misanthrope ??! Mais allez tous vous faire f…, b..del !!!

  8. Non mais y a du très vrai dans ce que tu dis, du reste. La solution qui s’offre à toi, cest de faire comme certains blogueurs qui n’aiment pas plus que ça les réactions du public en fait (surtout parce que ça peut déraper, mais c’est vrai que moi, des réactions cons, ça me saoule grrrrrraaaaaaave): tu désactives les commentaires sur ton blog (et comme ça tu le ressuscite et c’est cool! :)). C’est ce qu’on fait Simone de Bougeoir (toujours elle) et Penelope Jolicoeur, par exemple.
    Ou comme moi: tu choisis d’écrire des trucs dont tout le monde se foutra sauf tes potes, huhuhu!! (comment ça c’est pas vraiment un choix??)

  9. Chouette analyse. Personnellement, à la lecture de son post, je n’ai pas vraiment eu l’impression qu’elle l’avait mal pris (peut-être préférait-elle juste une photo de bébé chouette sur sa fan page). Et Simone n’était pas dans le top 5 des meilleurs blogs de l’univers sur Chronic’art, juste dans la catégorie Blog Mystère ;)

    bisous.

  10. Mais l’univers n’est-il pas un mystère quelque part??

    En fait, après coup, elle a dit (notamment ci-dessus) qu’elle avait mal pris ce qu’elle prenait pour une usurpation d’identité. Mais, au contraire, quand on lui a expliqué le concept de la fan-page, elle a plutôt été flattée!

  11. mais au fond, le truc important que je retiens de ton post, c’est que tu bois de la brooklyn lager, et ça c’est cool…

  12. mais carrément! dans les milieux autorisés, on murmure que la Sam Adams, c’est mieux. C’est sans doute vrai, mais dans Brooklyn Lager, il y a “Brooklyn”, et ça compte.

  13. trop drôle cette histoire.
    Je redécouvre un an après que j’avais déjà commenté ton blog.
    Et je ne m’en souvenais plus.
    Pour l’histoire (dont tout le monde se fout mais ce n’est pas grave, c’est internet) quand j’ai posté ce com sur la Brooklyn Lager, c’est que je revenais de NYC, et que j’avais passé mon temps à y boire de cette bière.

    Virgo, tu connais ce bar sur Bleecker Street (au coin de laguardia) Peculier Pub, juste à coté du Bitter End? Ils ont une centaine de bière du monde entier. J’y ai passé une soirée mémorable avec le gars chez qui on vivait à parier sur si les gens étaient des vrais new yorkais et donc à emmerder les NYU students qui étaient là à leur demander “Are you a new yorker?”
    C’est un excellent jeu et “it pisses people off”

    • Alors pour le bar sur Bleecker et LaGuardia, non, je connais pas, c’est juste à côté de NYU en effet, mais je sortais pas trop vers là – c’est que je suis une snob de Brooklyn assez caractérisée! Pour les New-Yorkers, de toutes façons, il paraît que la règle, c’est que qqn peut être considéré comme tel après y avoir vécu 3 ans (moi j’y suis pas mais mon mec, c’est un New-Yorker aggravé par exemple – en plus il cumule avec le qualificatif de Parisien authentique)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s