As you like it (Acte II, scène 7)

Over 90 degrees in NYC !

En langage profane et Celsiusien, ça veut dire qu’il fait 30°C et plus, que t’es en été dans la ville que tu te mets en maillot de bain au parc et que tu lis des magasines pourris. De toutes façons, t’es bon qu’à ça, le saut qualitatif de près de 20°C en 36h, il a tendance à te couper bras et jambes.

J’ai une théorie shakespearienne de l’être étant dans le Park (celui du centre, c’est pour ça qu’il a un k à la fin). “All the world’s a stage“, en fait.

img_05302

Dans le microcosme des meadows règne une harmonie faite de filles en bikini lisant Cosmo, Allure ou Vogue, de jocks jouant au soft ball ou au frisbee, de familles à bébés et/ou à chiens, de cools tisant des PBR en plein soleil à 14h, de copains sympas chantant avec leur guitare, et de solitaires mystérieux s’entraînant à un quelconque exercice de Krav Maga ou de Capoeirha.

img_0554 img_0557

img_0536 img_0551

C’est à se demander si, une fois le premier pied posé dans l’herbe, chacun ne se défait pas de son individualité pour devenir un type, celui qu’il doit incarner une fois dans le park, pour veiller à la bonne harmonie de l’instant.  All the world’s a stage and the men and women merely players. Que serait un instant de glandage dans le park, si, au fond à droite, on entendait pas un gars chantonner “I shot the sheriff” (but he did not shoot the deputy)? C’est peut-être ce que se dit ce mec qui est venu tout seul avec sa guitare. Peut-être qu’en vrai, il aurait juste voulu s’allonger et dormir au soleil. Mais tu sais, “with great power comes great responsibility” et il est de son devoir de mettre ses facultés musicales au service de la communauté.

p10107891Evidemment, dans ladite communauté, tu te doutes que j’étais celle qui lisait Allure en me la racontant à mort (en fait je voulais lire une monographie sur une famille coloniale dans le comté de Suffolk au XVIIe siècle, mais j’ai changé d’avis, c’est pour ça)

.

.

.

.

Point lexical

PBR : Pabst Blue Ribbon. La bière la plus cheap du monde. Se boit en canette uniquement.

Jock: Tu visualises le beau mec un peu beau un peu con fan de foot, de hockey, de basket et qui se fait un piccolo-bière-foot devant le Superbowl?

4 thoughts on “As you like it (Acte II, scène 7)

  1. Pinaise, je le visualise pas, je le prends pour thème de mon rêve de cette nuit…

    (avec peut-être des bouts de “great powers / great responsibilities” dedans, aussi…)

  2. Pingback: Recessionism in New York, Part 1 « Virgoblog

  3. Pingback: Anatomie d’une cérémonie des Oscars « Virgoblog

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s