The day Times Square stood still

photo

Ou comment la municipalité a décidé, un jour, de fermer Times Square à la circulation…

Décision énigmatique s’il en est. Image d’archives, pour ceux qui n’ont jamais pratiqué:

New York deuxième jour 071

Archives Over-blog, mai 2006

(pfiou ça nous rajeunit pas, tout ça)

Pas le lieu préféré des new-yorkais, quoi.

Vendeurs de capotes Obama, guichets TKTS proposant des places discount pour les Musicals, hommes-sandwich vendant des excursion hop-on hop-off dans Manhattan, M&M’s Megastore, centre de recrutement NYPD… L’endroit n’est pas vraiment très agréable, et pas vraiment paisible. En clair, Times Square est le lieu qui crée le consensus entre new-yorkais et touristes qui s’accordent à trouver l’endroit putassier, ringard et affreux (pourtant, mate-moi ces couleurs, et la pub Coca, elle envoie du bois… bref). Notons tout de même qu’à la différence des touristes qui hantent les lieux sur une base quotidienne, les autochtones ont dû y mettre les pieds deux fois dans leur vie: la première fois qu’ils sont arrivés à New York, la deuxième fois, c’était quand Popa Joe avait rendu visite et avait tenu à voir Chicago à Broadway.

La dernière décision couillue de Bloomberg a été de fermer la circulation sur Broadway. Les taxis font la gueule, la circulation dans Midtown est un bordel sans nom, et les flics sont crispés. En revanche, on sait toujours pas trop si ça a fait plaisir à quelqu’un. Si t’es jamais allé à New York, cette image te fera ni chaud ni froid, si tu as déjà frayé dans les parages, c’est relativement choquant, attention les yeux:

IMG_0434

Note que si y avait le son, ce serait… calme. Si malgré la qualité iPhonesque de la photo, tu vois une marée de transat’ sur Broadway et 45e, une des artères historiquement les plus passantes de la ville, tu ne te trompes pas. Paris-Plage à New York. Mais pas sur les berges. Pas dans un endroit plein de charme.  D’où la question ontologiquement grave que je me pose: pourquoi?

Est-ce pour rendre Times Square aux New-Yorkais? Peu de chances, c’est une cause perdue (rappelle-toi bien cet adage: désormais, New York se trouve à Brooklyn)

Est-ce pour créer un espace de repos et de loisirs pour les passants de ce lieu trop fréquenté? Pour rappel, Bryant Park est à 2 blocs, et est fréquenté par le soleil.

Conclusion, tout cela reste énigmatique, c’est peut-être moyennement agréable, mais indéniablement sidérant. Rien que pour ça, on approuve.

7 thoughts on “The day Times Square stood still

  1. oui effectivement un morceau de mystère cette décision…
    Tout à fait ce que tu dis Time Square ; y être comme touriste c’est un peu être dans la Rome antique, panem and circenses, l’hyperbole américaine.
    Du coup c’est vraie qu’avec des transats c’est un peu comme si en Italie ils se mettaient à réguler pour de vrai la circulation

  2. archieleach75: ouais ça pourrait être du paris-plage, sauf que…
    paris-plage ça a un côté festif, ici cest juste chelou. y a pas vraiment d’autre élaboration que “posons des transats sur b’way” du coup, on ne sait trop d’où ça sort.

    moi j’aime bien times square d’un sens, exactement pour ce que tu en dis, nyf: ce côté hyperbolique!

    • ouaip, je me rappelle que quand j’étais touristement à NY, j’étais repassé 3 fois à Times Square (comme toute bonne touriste) et que ce côté hyperbolique c’était parce qu’à Times Square t’avais l’impression d’ETRE aux Etats-Unis. Que nulle part ailleurs tu peux voir un truc comme ça (quoique peut-être du côté des villes asiatiques ça doit quand même être assez fou).
      Le côté gigantesque. Enorme. Peur de rien. Genre le nasdaq en boucle fluroescente à côté de pubs gigantesques qui changent de couleur : ça donnait l’impression d’être au coeur du modèle américain tel qu’on le voit de loin.

      Moi aussi j’aimais bien – et en plus c’est dans ce quartier que j’avais vu en vrai un truc qu’on voit que dans les films : de la fumée qui s’échappe d’une plaque d’égoût en plein milieu de la rue, avec un taxi jaune qui passe dessus.

      • ahah le coup de la plaque d’égout c’est très ny en effet!
        en fait, pour moi, l’amérique typique, c’est aussi prendre ton pickup monstrueux pour aller acheter du dissolvant walgreens qui est en fait un immense complexe à 5 blocs (où un bloc = 500m) et ça, c’est un peu l’expérience que j’ai eu à la nouvelle orléans. mais c’est vrai que le plan nasdaq et pub coca est aussi carrément hallucinant

  3. Hey ! t’as gagné un débardeur American Vintage au concours besnob… mais je viens de réaliser que pr le colis ça va être difficile, alors j’espère que tu pourras me donner une adresse postale française pr la livraison, merci de me dire tout ça à jennifer@bonnie-and-clyde.fr
    et bravo ! finalement c’est bien les concours où faut parler vin et pintes

    • J’ai gagné? No way! Yeeeaaah!!!!
      Bon, voilà, j’ai fait une blague nulle, je suis contente (et je suis bien contente pour American Vintage! je vais boire une pinte pour fêter ça, ce soir!)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s