Une de perdue…

Mon dernier gros choc culturel en date, ça a été quand j’ai pris la ligne 2,hier.

Oh putain, mais depuis quand elles sont toutes neuves, les rames? Ah ben quelques mois, quand-même…. Sérieux? on se croirait dans la 14. Merde, il est passé où ce sentiment de prendre vraiment la ligne du peuple, entre Pigalle et Jaurès, pour aller se mettre une pinte dans le gosier au Point Ephémère?

La gentrification, ma jolie. C’est joli, maintenant, le métro 2. Et agréable. Et climatisé.

En revanche…

ratp1-300x225

“Une seconde de perdue en station = du retard sur toute la ligne”

Ca va, c’est toujours aussi détendu, à Paris (on a qu’à dire que c’est un repaire immuable).

5 thoughts on “Une de perdue…

  1. “il n’y a pas de doute, on est bien en France” (Les valseuses?!)
    Il faut bien les rentabiliser, ces nouvelles rames toutes pimpantes…
    D’où les rames elles sont neuves? Koikesse qu’elles sont devenues, celles avec le skaï fendu, celles qui puent et ont les vitres opaquisées par les grafs successifs?

  2. Les anciennes sont encore là, à certaines heures… Mais y a pas de doute, c est bien agréable, et il en faudra plus pour embourgeoiser Barbes ou Stalingrad (la population change qd même radicalement après Monceau). Gardons ça secret, et laissons “les autres” continuer à penser qu au delà de Barbes, c est casque de colon obligatoire, ou que “quand on est jeune, ça va, mais qd on a des enfants, le XVIIe, c est tt de même plus sûr” (véridique!).

  3. Qt aux autocollants, oui ça a un côté un peu martial/fascisant et culpabilisant… Mais la gestion du traffic RATP est un combat donquichottesque tant que la structure du réseau métropolitain ne sera pas revue en profondeur (idéalement, à vue de nez, suppression d’ au moins 25-30% des stations), et c est pas demain la veille…

    • Ah pas mal cette citation! Je me rappelle, dans le même ordre d’idée, une connasse qui m’avait fait une béquille à Villiers ou Rome (je sais plus) parce que je m’étais trop appuyée sur elle: rame bondée, elle restait assise sur son strapontin. Pour moi, c’était CA, le métro 2: un des plus crades, où les gens sont pas sympas, même dans les coins bourges, parce que merde, pourquoi on serait content d’être dans cette rame (et effectivement, c’est ce qui protège un peu la partie nord-est de Paris, aussi!)
      Et ouais, les autocollants, c’est ultra pas détendu du gland, quand même. J’imagine que ça fait sens quand t’y vis, mais je trouve que le “Stand clear of the closing doors, please” a un je-ne-sais-quoi de plus courtois, dans le genre gestion du traffic!

      Jack: je me suis posé un peu la même question que toi, en fait!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s