Queen of Knits (US edition)

Pour l’histoire, j’ai jamais été trop fan de Sonia Rykiel, mais 1/je l’avais vu au 14-Juillet-Beaugrenelle il y a des années, une fois, elle était venue voir un film tout à fait oubliable, mais en VO (à l’époque, c’était plus difficile d’accès) et je crois que j’avais passé plus de temps à regarder ses cheveux crépus oranges (ils m’effrayaient un peu) que le film, 2/je garde un souvenir ému de la vitrine de la boutique Rykiel à Lyon, celle qui était sur le chemin des du marché des quais de Saône, et devant laquelle avec Fanny, on se disait “cool des rayures multicolores”. C’est à peu près tout. (mais très honnêtement, qui se souvenait qu’avant de s’appeler “MK2”, ces cinémas s’appelaient “14-Juillet”??)

Entre temps cette semaine, la vitrine du H&M est devenue si jolie… Et puis on voit pas bien sur la photo, mais la marinière, dans le fond, elle est sexy (SI, Clément, il y a des pièces Rykiel bien).

Entre temps bis, les blogs se sont animés, commentant les vitrines montrées par Play Like a Girl et prenant des partis osés tels que “mouais, perso, je vais pas me déplacer, tu vois”, ou “fuck les rayures, non?” ou à l’inverse “oh trojoli!” (du genre la wishlist de Balibulle).

Mais la réelle prise de position forte et politique intervient après 10h ce samedi matin-là.

S’ensuit une salve de notes “j‘y étais” sur la blogosphère, sous forme de jolis photoreportages dont le mieux est celui d’Anne Chic and Geek, très poids des mots/choc des photos, passant par un compte-rendu heure par heure, à la mesure de l’événement (puisqu’on vous dit qu’il y a des vocations de journalistes qui se perdent, sur la blogosphère). Certaines assument pas trop d’avoir joué un peu trop le jeu et tournent ça sous l’angle de l’humour comme chez Kaamiye (l’humour, le second degré, mais avec photos et podcasts, s’il vous plait). La présentation se déroule comme suit: la blogueuse décrit sa préparation de  Xéna, princesse guerrière (à côté de ça, passer l’agreg c’est de l’ordre de la gentille ballade en forêt un peu chiante en termes de gestion de stress). Puis elle décrit l’enfer de la mode de grande distribution (Cléo a failli n’en pas ressortir indemne), les furies hystériques  et les revendeuses sur Ebay (décrites comme Chinoises au hasard d’une phrase innocente par Shoubbi) – d’une manière générale, ces récits font reculer la condition de la femme à plus de degrés qu’il n’est possible de décrire dans ce post. Enfin viennent les looks, les butins (c’est drôle quand tout ce sang a été versé pour des pièces qui ne vont pas, comme chez  Samantha) et surtout surtout, les commentaires. C’est ma partie préférée. Il y a celles qui partagent leur anecdote pour se prouver qu’elles aussi elles étaient part of it, celles qui s’insurgent contre les revendeuses Ebay. Il y a celles qui sont admiratives parce que elles, oh la la, elles ont préféré rester dans leur lit. Par exemple, mon double de pseudo se contente de signaler un peu partout qu’elle, elle a préféré prendre son café tranquillement ce matin, mais que celles qui ont shoppé des pièces sont quand-même de sacrées chanceuses. Sur plein de blogs, elle laisse ces commentaires stellaires, en s’intitulant “virgo“. Quelle insolence. Mais surtout il y a celles qui pensent que ce marché du masstige, c’est vraiment la honte pour tout le monde, clientes, créateurs, grandes enseignes, tout le monde, heureusement qu’elles sont là pour comprendre et faire réellement la part des choses dans ce bas monde. Oh oui, merde quoi, c’est vrai c’est que des pulls.

Niveau commentaires et ressenti à chaud, le Forum de Caroline Daily est un must, une source inépuisable de rigolade, puisqu’on y a droit, en sus des anecdotes d’hystérie collective (vraiment trash pour certaines), au “butin” des membres du forum (ces jeunes filles se sont auto-proclamées “Glamourettes”, je crois que ça résume assez bien les choses). Et c’est sans doute le mieux, car OUI, la marinière est très jolie mais pour le reste, si on remet bien les choses dans leur contexte… eh bien c’est une collection de tricots. Rayés. Pour certains très jolis. Tirez-en les conclusions qui vous intéressent. En fait, j’ai surtout fait plaisir à la maman, à la mamie, à la petite nièce (à 3 mois, elle se rend pas compte, mais quand elle pourra la porter, sa robe rose, Louisette sera la star des bacs à sable). C’est famille, quoi. Donc voici ces braves demoiselles (pardon, Glamourettes) malmenées, bousculées, traumatisées… pour une broche en strass où il y a écrit “MON PULL”. Subtil (ça me fait immanquablement penser à “C’est EMILE le tueur!” dans La Cité de la Peur, j’avoue). Ou pour un pull “MON PULL SONIA RYKIEL” – je veux bien que ces collections capsules soient facilement reconnaissables, et je veux bien qu’écrire sur le pull soit une marque de fabrique de la maison Rykiel, mais bon. En vrai, c’est portable, tout ça?  C’est vrai qu’en Amérique, les modeuses vendraient père et mère pour un T-shirt avec un imprimé Tour Eiffel et une surimpression “Vive le France” ou “J’adore Paris”. En revanche, en à domicile… sauf si le premier degré le plus ultime par un processus mystérieux d’inversion devenait en fait second degré et atteignait par là-même un nirvana d’edginess et d’autodérision sublime qui me ferait opérer un revirement à 180° vis-à-vis de la vision que j’ai de la mode parisienne.

Franchement j’en doute.

Je rigole je rigole, mais c’est vrai que moi aussi je pourrais m’essayer à l’exercice du reportage minute par minute.  Moi aussi je me suis levée pour la voir cette bon dieu de collection, et moi aussi je suis ressortie fièrement avec un sac Sonia Rykiel géant. Mais mon récit serait chiant, ce serait quelque chose comme: 7h30 – je sais pas trop en fait, je dormais. Mais comme c’est l’heure à laquelle commence en général la journée “collection-capsule-H&M” pour une blogueuse parisienne / 8h30 – ouh j’en fais des rêves (kinky) / 9h30- je me lève je mange des Cocoa Puffs / 9h50 – j’arrive devant H&M, il y a 5 personnes dont 2 vieilles, etc. (ça limite les options de podcast)

On veut des larmes et du sang, dans ce genre de mini-reportages, un peu pour se confirmer que le monde de la mode, même sa version mainstream, c’est une putain de jungle. Ce cliché permet de conforter chaque position , ceux qui ont évité la foule, comme ceux qui ont raflé une pièce et se sentent happy few de l’attitude, version proactive.. Oui, d’accord, mais chez moi, quand la porte du H&M s’est ouverte à 10h, le vigile nous a saluées “Ladies, come in“, et les vendeuses posaient fièrement devant leurs stands Guest Designer “Welcome to H&M“. En fait, la collection capsule, c’est l’occasion pour les employés H&M de devenir des vendeuses de boutique chic, c’est ça?

Moralité: une collection capsule dans une ville qui n’en a rien à foutre de la mode, et dans un pays qui ignorait jusqu’à hier l’existence de Sonia Rykiel, c’est sacrément confort. A l’heure du thé, celui qui est avant le brunch, je me suis méchamment gaussée en lisant les comptes-rendus blogosphériques de l’événement. Et puis encore plus, intérieurement, quand je suis retournée chez H&M avec Ashley, après le brunch, pour lui montrer la collection (qui était placidement présente et non- déchiquetée). Dans 1 mois, les combinaisons seront sur les présentoirs en soldes, c’est tout ce que j’en sais (un peu comme la collection Rykiel-lingerie que j’ai shoppé au quart du prix y a 3 semaines, en somme).

Malgré tout, sans le sang parisien, j’ai rien de vraiment rock à raconter. C’est une collection pour maman et mamie. Je vois la scène d’ici: “Tiens Mamie, je t’ai rapporté ça de Philadelphie””Oh merci ma cocotte! Mais non, mais… Sonia Rykiel, mais c’est pourtant français, si je te jure! J’en achetais quand j’étais plus jeune!””Long story, Mamie, long story

Sur ce, salut les poulets, je vais regarder Evil Dead.

31 thoughts on “Queen of Knits (US edition)

  1. Euh je vois pas en quoi j’ai sous entendu que les chinoises que j’ai vu étaient des revendeuses… J’ai juste dit ce que moi et les personnes présentes autour ont vu :

    “9h22: petit début de panique, les 3 chinoises devant sont devenues 7 et font des listes/reperages à coup de post it !!!”

    A aucun moment je n’ai fait une référence à Ebay dans mon post ! Moi je pensais que c’était pour elles (genre une s’occupe des pulls à rayures, une autre des berets etc…). Tu extrapole carrément !

    Je pense qu’il y a des choses bien plus grave qui font reculer la condition de la femme (je te conseille d’ailleurs le dernier livre d’Elisabeth Badinter).

    • LOL
      T’as raison y a l’excision, la traite des blanches et j’en passe.
      Plus sérieusement je pense sincerement que ces evts et la façon dont ils sont décrits entretiennent (involontairement peut être) une vision un peu passéiste de la femme soumise à ses hormones et son utérus (mais j’aime bien en faite des caisses)
      plus sérieusement bis, il n’y avait pas d’attaque personnelle, je ris d’une situation, et c’est un peu sarcastique mais vraiment pas méchant. Et sarcastique surtout parce que moi, j’ai pas eu de monde. Donc désolée si je t’ai vexée. Peace ;)

      • Peace back ;-)

        Mais bon, on va pas jouer les grandes étonnées, on sait que ce genre de grands rassemblements de foule, c’est comme les matchs de foot, ça fait pas ressortir le meilleur de l’espèce humaine (comme quoi ça concerne pas que les filles les poussées d’hormones…)

        • Oh je voulais pas entrer dans ce genre de débat, ni non plus plaquer le schéma “les mecs regardent le foot en faisant un picolo-bière-foot”. Je trouve juste que les récits que j’ai lu, en vivant à 6000 km de la France, avaient un relent de masses de hyènes hystériques assez flippant – tant pour les faits que pour ce qui en est décrit – les modeuses sont des cibles faciles, après, c’est vrai.

  2. Bonjour Virgo !
    Un ping… l’occasion de découvrir cet endroit qui m’a l’air réjouissant et une plume acérée, vive comme j’aime.
    Je ne sais comment prendre ce que tu dis de moi alors je décide de le prendre bien ;) Merci donc.
    Je n’ai eu qu’un autre ping et l’article est en chinois (vraiment… enfin peut-être pas en chinois pas en idéogrammes) donc au moins le tien a l’avantage d’être compréhensible, et bien écrit, je me répète.
    Je ne vais pas y aller de mon “j”y suis allée juste pour le reportage”… je ne serais pas crédible : une enquête rapide te prouverait que pour les deux dernières collections, j’ai écrit un reportage SANS y aller (si si !).
    Donc là oui je sentais le scoop telle Robert Redford dans “Up Close and Personal”, on va dire ça.
    Je comprends ton article et d’ailleurs puisque les commentaires t’interpellent, je t’invite à venir voir la suite des événements… (j’ai passé mon week-end à l’affût des commentaires, moi petite blogueuse à qui ça n’arrive jamais, ils s’amoncelaient.) Bref, j’en ai eu un d’un vendeur (ou si ça se trouve d’ailleurs c’était toi ou ta tante, embusquée mais j’ose croire que c’est bien un vendeur) nous comparant à des haïtiens le jour de la distribution d’eau potable, suite auquel je remets un peu d’ordre avec philosophie et brio…
    Ton commentaire ci-dessus d’ailleurs m’amuse autant que ton article me fait sourire.
    Je te suis et te prends au sérieux, hein. C’est ton écriture qui est joyeuse et tant mieux !
    Donc nous aurions “entretenu une vision de la femme soumise à ses hormones et son utérus” ?
    OMG !!!
    Que n’y ai-je pensé avant de me lever hier ? J’ai dû laisser mon utérus penser pour moi.
    Ou bien j’ai fait le mec sévèrement burné, calculateur et intelligent comme un chacal : j’ai prévu qu’un article sur le sujet m’apporterait plus de visiteurs via les moteurs de recherche et j’ai foncé car rien, aucun sujet n’est trop racoleur si j’y gagne quelques visites… oups y’a pas de pub sur mon site donc rien à gagner…
    En tous cas, merci pour ton analyse pertinente et à laquelle au fond, si je suis honnête, j’adhère.
    Bisous et à bientôt* !

    Anne

    *Oui je vais m’inscrire à ton RSS tant que je suis là, mon instinct de femme me dit que j’y trouverai des choses intéressantes (car les femmes ont de l’instinct c’est bien connu et aussi un goût pour les horoscopes, contrairement aux hommes tellement plus rationnels,non ?).

    • Merci pour cette longue réponse et pour ton bon esprit!
      Plusieurs précisions (je vais d’ailleurs me fendre d’un disclaimer en début de post, j’aime pô vexer les gens inutilement)…
      – alors oui, il faut bien le prendre j’ai vraiment trouvé ton récit amusant et entraînant. Et t’inquiète, j’ai enquêté et pu voir que tu as le copain le plus sympa du monde (j’ai failli le mettre dans mon post, mais ça partait déjà un peu dans tous les sens) ;)
      – concernant l’utérus c’est plus un effet de décalage. Pour tout dire, quand j’ai voulu aller voir la collection, je suis arrivée, il n’y avait personne et j’ai sincèrement cru que la collection avait fait un bide… J’ai pris mon temps dans la boutique et vraiment, il n’y avait pas foule (à peine 10-12 personnes). Du coup, je me suis dit “c’est con, ces pulls sont pas tous géniaux, mais il y a vraiment des pièces chouettes et un bon esprit, c’est dommage que ça soit un flop”. Et quand je suis rentrée, j’ai lu tous ces posts décrivant des quasi-émeutes (qui me faisaient penser à ce vigile qui s’est fait piétiner à mort l’an dernier pour Black Friday dans la banlieue de New York), et j’ai halluciné. Du coup la distance et le décalage avec ce que j’ai vécu ont rendu la chose franchement très drôle à lire, d’où ce post. Mais loin de moi l’idée de dénigrer les personnes qui ont voulu acheter des pièces de la collection, par exemple. Même ça me désolerait qu’on pense ça, je fais partie de ceux (celles?) qui pensent que ces collections capsules de designers sont de chouettes idées dans le principe (la réalisation concrète reste à revoir au niveau des modalités d’achat, mais bon). En fait, le seul sarcasme un peu cinglant dans ce post, c’est le suivant: “Mais surtout il y a celles qui pensent que ce marché du masstige, c’est vraiment la honte pour tout le monde, clientes, créateurs, grandes enseignes, tout le monde, heureusement qu’elles sont là pour comprendre et faire réellement la part des choses dans ce bas monde. Merde quoi, c’est vrai c’est que des pulls.”
      – je pense pas que tout le monde ait fait ce post dans un but racoleur, je pense que visiblement c’était une expérience assez violente, d’où l’envie d’en parler, et je ne dénigre pas le fait de l’avoir fait. C’est un effet de mode, et je ne fais que l’observer avec mon biais et ma (sans doute) mauvaise foi, à cause du décalage décrit juste avant. Pour rappel, j’ai: une chemise et un sac Matthew Williamson/H&M, une paire de Jimmy shoes/H&M, une nuisette Sonia Rykiel/H&M, et une robe Christopher Kane/Topshop. Toujours obtenues par des moyens détournés, c’est vrai… Et j’ai fait un post sur Williamson, à l’époque. Cela étant, ce qu’on a à gagner sur un blog n’est pas que financier, c’est agréable d’avoir des lecteurs, donc…
      A bientôt j’espère!

      • Pas de problème de mon côté en tous cas…
        Je me rends compte qu’on a la même approche de ces collections capsules finalement.
        Tu avais raison : ce ne sont que des pulls. Des pulls rayés !
        En plus j’ai fait de la marinière en général le moulin à vent que je pourfends sur les blogs des autres et me voilà avec une (elle me plaît celle-ci, va comprendre…).
        Bref c’était une expérience désagréable à vivre mais sympa à partager. Je ne regrette pas mon billet, ni ne suis vexée une seconde par le tien.
        Au contraire, je trouve intéressant qu’il y ait les deux sur la toile…
        Autre chose parce que finalement c’est peut-être nécessaire de le préciser : évidemment que nous sommes des caricatures sur nos blogs, dans la provocation ou dans la narration de nos “aventures”…
        Et oui, tu as raison : la rémunération du travail (12h par jour, 7/7 depuis quelques mois) sur le site, ce sont les lecteurs, uniquement (vilain égo démesuré).
        Mais pas au point de faire du racolage pour avoir des clics… non ce qui est chouette c’est de sentir qu’on a fait mouche, que d’autres ont envie de réagir à ce qu’on dit.
        J’imagine que tu connais ça beaucoup mieux que moi.
        A bientôt promis.
        Anne

  3. Ben c’était un peu du name dropping quand même, et c’est ça qui était génial et original dans ton blog. Les filles que tu as cité ont l’air d’avoir de l’humour et de le prendre bien, donc je trouve ton disclaimer un peu en trop…
    Bon je sais, c’est plus facile à dire qu’à faire et c’est un peu une question de respect, mais c’est quand même dommage.

    • Arf je trouve aussi ça un peu nul j’avoue c’est vrai qu’à partir du moment où on sexpose sur le web on fait face aux critiques et que ce genre de disclaimer n’est pas vraiment necessaire. J’espère malgré tout que tu continueras d’apprécier ces pages :)

  4. Moi, je t’aime, je te vénère, je te bénis sur 36 générations et même au delà parce que grâce à toi, je vais avoir le short rose pétassista Sonia Rykiel sans m’être battue ni même déplacée. Tu es une reine!! (sans parler du fait que ton post m’a fait mourir de rire)

      • Ah.. on peut te passer comande c’est ca?? :)
        C’est cool alors parce que moi toute naive je vais a Haussman a 19h45 et y avait plus que des chaussures qui te crient qu’elles te feront mal au pieds et des bracelets de 4 kilos de plastiques chacun.
        Je ne me fais tjs pas a ces collections soit disant démocratiques ou tout part a 10.30 am. La tete de la vendeuse qd je lui ai demandé s’il y aurait de la réappro. Elle m’a prise pour une provinciale ch’suis sur!
        Bon treve de bla bla, pour moi ce sera la robe a bretelles croisées… thanks! :p

  5. Excellent article, comme tous ceux que j’ai pu lire depuis quelques temps que je connais ton adresse .
    enfin de l’honnêteté, de la critique réfléchie, de l’analyse. Y en a tellement marre que les blogs (mode ou pas) francophones (de filles, pour ce que j’en sais) ne soient que le reflet d’un seul mode de pensée, celui de la consommatrice débile qui gobe sans réfléchir.

    • Oh ben merci, ça me va droit au coeur!
      – c’est vrai que voir toujours le même article décliné 40 fois sur 40 blogs différents, de façon pas toujours originale m’a un peu scotchée (comme à chaque fois pour ces événements) et du coup, le fait d’avoir moi aussi joué le jeu, cette fois-ci, je pouvais pas le rater!

  6. Hello Virgo,
    Tiens pour aller dans ton sens et parce que je reviens ici au fil des commentaires (RSS c’est magique !), y’a une nana, elle devrait passer chez toi un de ces 4, qui laisse partout un commentaire de quelques mots pour dire qu’elle revend dans son vide-dressing ce qu’elle ne garde pas…
    Seulement voilà elle multiplie les prix par 3 minimum… lamentable !
    Bisous
    J’aime bien ici ;)
    Anne

  7. Ah!
    De Paris, j’ai juste vu depuis deux jours la campagne publicitaire massive dans le métro – avec des cheveux roux crêpés partout et des rayures partout sur les 3/4 des 3 par 4 de chaque station. Et comme une innocente je me suis dit “ah ben tiens je vais aller faire un tour”.
    Je suis bien contente d’être au courant par ton post et par les commentaires que ça sert à rien de se ramener chez helmut et monk pour voir si y a pas un pull rayé qui traîne pour la mère.
    ça m’évitera de revenir, de rage, avec une culotte aux couleurs de Star-Spangled Banner.

    On peut continuer à mater les affiches.

    • Ah merde, si j’aurais su, j’aurais pris un truc pour elle (genre une écharpe à rayures, sinon, comme pour Mamie MAMIE!). Moi c’est surtout que j’avais vu la vitrine du H&M en bas de la maison (c’est très dangereux, cette affaire, à chaque fois que je me dis “allez, va faire 3 pas pour faire respirer ton cerveau, pour mieux réfléchir, je me retrouve devant ce H&M, et subséquemment dedans…). Ça me fait penser que chez Topshop, ils font ds culottes avec une Tour Eiffel dessus, eh ben j’ai failli faire le déplacement à Broadway rien que pour ça – et puis j’ai mangé des cupcakes et j’ai oublié (ça arrive, ces choses)

  8. J’ai découvert ton blog il y a quelques jours et j’avoue que je me régale : pertinent, bien écrit, drôle… ça y est il est dans mon Netvibes (ce qui est un genre de consécration en fait…. joke !).
    Bon sinon pour ton disclaimer, c’est sûr que ça pourrait un peu gâcher le plaisir de la lecture mais pour avoir eu une mésaventure très désagréable récemment suite à des propos tenus sur mon blog (et je parlais même pas d’autres blogs pfffff), je te confirme que ce n’est pas inutile de préciser que tout n’est pas à prendre au premier degré.

    • Ah ben merci! Pour le disclaimer, c’est vrai que j’aime pas trop en faire, et je trouve ça un peu neuneu, partant du principe que si tu mets un truc sur un blog, faut s’attendre à ce que d’autres gens puissent éventuellement le reprendre, pour le louer ou le critiquer, donc c’est le jeu (pas plus tard qu’aujourd’hui, j’ai vu que j’étais sur le forum Hardware, après j’ai du bol, c’est pour dire que mon post était pas mal – mais hyper prétentieux – double LOL). Mais après avoir vu pas mal de posts de rageux qui font ça pour dézinguer facilement du blogueur, de façon un peu racoleuse, je veux pas être amalgamée à ça. Donc voilà.

  9. effectivement :) mais je reste en a peu pres bonne santé physique au final !!
    J’ai juste une chaussures un peu cabossée (m’en fou elle était moche)

  10. moi ce que j’apprends ici, c’est qu’en fait la vraie snob attitude aurait été de prendre un A/R Paris Philly pour shopper tranquilement la collection. Et revenir à Paris et se gausser de ces autres filles qui ont perdu un membre pour une pauvre broche pendant qu’on arbore LA pièce qui les fera crever de jalousie.

    Et au moins ça aurait été quelque chose d’original à raconter sur son blog.

    Et bien sûr on pense aussi à rapporter du Philadelphia cream cheese (pardon c’était facile) qui accompagnera parfaitement les bagels du brunch, la boucle est bouclée…

  11. Ouh là, moi je dois vivre sur une autre planète pcq j’avais bien vu l’affichage pour la collection Rykiel mais j’avais pas compris que c’était samedi dernier!
    A la limite c’est la collection capsule qui me plâit le plus mais j’irais jamais me battre pour une marinière.
    Le plus ridicule c’était qd même la Jimmy Choo parce que ça a fait du bruit et déplacé des foules pour des pièces relativement moches. Enfin bon,les goûts et les couleurs…

    • C’est vrai que 95% des chaussures Jimmy Choo m’ont parues sans intérêt, pas hyper folles, un peu trop clinquantes donc has-been (les chaussures Carrie-Bradshaw c’est soooo années 2000), idem pour les fringues. Sauf le gilet en sequins, mais qui au final est importable car beaucoup trop fragile. Et la paire de chaussure qui m’a tapé dans l’oeil, mais que beaucoup trouvent affreuse (sauf que moi, elle me plaît de façon totalement irrationnelle!)
      La collec Rykiel au final est pas formidable, mais il en transpirait un état d’esprit assez charmant j’avoue! Et vu que je me suis pas battue pour ma marinière et mon béret, au final… :p

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s