Futur antérieur

C’est marrant, si dans les années 80 on nous demandait de décrire le futur, celui-ci impliquait nécessairement tout un tas de robots. Depuis les prémices avec 2001, Odyssée de l’Espace, au cauchemar de Terminator ou Robocop, en passant par le ludisme de Retour vers le Futur, Short Circuit, D.A.R.Y.L…. Le futur était tellement constitué de machines sans âmes que des mignons personnages comme R2D2 et son dernier avatar en 2007, Wall-E (bel hommage autant à G. Lucas qu’à Johnny 5, que ce Wall-E), étaient un peu là pour nous faire accepter une évolution irrémédiable.

Bon, mais maintenant qu’on est dans le futur, que l’an 2000, c’est un mauvais souvenir de cuite (juste un conseil, n’essayez jamais de mélanger le champagne et le gin, 10 ans après, mon estomac m’envoie encore plein de coups de pieds terrifiés à la vue d’une bouteille de Bombay Sapphire) les robots n’ont jamais sonné plus désuets.  On a fait advenir ce futur peuplé de robots, d’une certaine manière, à ceci près que ceux-ci nous renvoient à un rêve passé d’avenir (si cette phrase vous rappelle Caroline de MC Solaar, ça doit être normal). Maintenant, créer l’angoisse du futur passe par le mythe de la fin des dinosaures, en quelque sorte: la nature qui reprend ses droits, la régression technologique, ou la petitesse des machines face aux éléments (l’Islande, 4 mois après la sortie de 2012, c’était un bon timing). Moi j’en vois partout, des robots. Et tous me ramènent dans les années 80, et aux Noëls chez Papy et Mamie.

Concrètement, ça veut dire que:

– 6PO s’ennuie tristement dans sa vitrine de musée au Smithsonian Institute à Washington, témoin d’une époque révolue où on ignorait que c’était Anakin, son créateur:

.

– L’an dernier, j’ai offert un robot-calculatrice à Clément – on l’a appelé Robulator (non parce que si c’est pour avoir un robot chez soi sans lui donner un nom, c’est même pas la peine de se déplacer, hein). Je n’arrive pas à décider ce qui, de la calculatrice ou du robot, est le plus le marqueur d’une époque révolue…

.

– Je stocke mes quarters de lessive dans le ventre de Robie Radioshack (édition 1987), le robot-tirelire:

.

– Et histoire de terminer sur une note fifille, voici Bidule, le robot-pendentif, qui nous montre qu’en 2010, le robot, c’est surtout un artefact qui fait vintage:

Du vintage made in Topshop, mais vintage quand-même. Dites bonjour à Bidule.

7 thoughts on “Futur antérieur

  1. Punaise, ce jeu de regards dans tous les coins, sur la photo de Robie est hallucinant…
    Autre remarque rapide: ah ouais, tu l’appelles 6PO, toi ?… Pris d’un doute, j’ai regardé la page wiki et effectivement, dans la VO, c’est C3PO et ils l’ont d’abord appelé Z-6PO dans la VF. Mais alors pourquoi tu zappes le Z?
    (Et puis c’est comme ce dilemme de Dark Vador / Darth Vader qui m’a toujours mis très mal à l’aise -va savoir pourquoi…-, bref il y aurait beaucoup à dire, cf. http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Guerre_des_%C3%A9toiles#Traduction)
    Sinon, pour les robots, je crois surtout qu’ils sont devenus moins cinégéniques. On ne peut pas nier que la technologie a bien explosé, pas forcément là où on l’attendait, et pas forcément de façon aussi aliénante que prévue (effleurer un pavé de verre pour surfer le web et se connecter à ses millions d’amis a tout de même un aspect parfois déconcertant quand tu prends 2 secondes pour y réfléchir, mais bon…). Finalement, ce que tu retrouves beaucoup en commun dans les robots que tu décris, c’est le côté humanoïde: le robot aurait pu prendre la place et l’apparence de l’homme. Hors c’est plus trop ça qui fait peur ou fascine aujourd’hui: la technologie est là, mais elle est clairement façonnée selon les règles d’un design bien markété, plus que sous forme de soldats androides qui s’apprètent à prendre notre place. Du coup, ça fait moins peur. Ou en tout cas, s’il faut montrer les machines de façon effrayante, on les montre de façon immatérielle. Car c’est bien ça qui sonne aujourd’hui réaliste et un peu flippant: la technologie, c’est surtout le virtuel. Et l’invisible angoisse plus qu’une carcasse de métal avec des diodes rouges à la place des yeux.
    Du coup, pour en revenir au ciné ou à la télé, si tu veux montrer de l’humanoïde qui fout les chocottes, bein tu retombes sur du fantastique: du vampire, du magicien, du loup-garou, voire de l’extra-terrestre ou du mutant…
    (Pour finir sur une remarque ouverte: que penser de cette nouvelle expliquant que l’homme vient de créer la première cellule vivante entièrement synthétique, juste avant le lancement du film Splice avec Adrien Brody?…)

    • – pour le jeu de regard, si on fait bien attention, il fait un joli zigzag qui mène au dollar… sacré Robie!
      – pour 6PO: son nom en VO est C-3PO, abrégé en 3PO, voire en “Threepio”, alors que R2 s’appelle “Arrto”. Où l’on voit que la prononciation prime sur les lettres, et j’imagine que c’est dans un souci de doublage qu’en France, Threepio est devenu 6PO. Je me rappelle, quand les reboots sont sortis en 97 en France, on essayait de l’appeler “C trois pého”, c’était très étrange et peu naturel. Le mal était déjà fait, j’imagine, du coup, quand j’en parle en français, je dis 6PO, même si on sait bien que c’est Threepio… Quelle complexité…
      – sinon, concernant le flip sur les robots, je me faisais la même réflexion hier soir. En fait, l’angoisse, c’est celle du robot qui remplace l’humain – est-ce que c’est le prolongement d’une angoisse économico-sociale? genre la machine qui remplace la main-d’oeuvre humaine dans les usines > licenciement? Why not.
      Mais c’est vrai que c’est cette crainte qui est un peu démodée… Maintenant, un robot qui a une apparence humaine, c’est juste… mignon!
      Moi, dans le côté humanoïde flippant, je pensais aussi à la question du clonage, un truc qui fait un peu peur, quand même (même si cinématographiquement, Replicant avec JCVD ne restera sans doute pas dans les annales, hum…)

  2. aaaaaaaaaaah Robie, je veux Robie chez moi il est trop mignon. Dis moi que tu l’as acheté la semaine dernière sur un site et que moi aussi je peux le commander ? Je connais déjà la réponse à cette question et je sens que je ne vais pas aimer la lire. mhmm

    • Oui, Robie est relativement répandu dans les thrifts stores US et sur Ebay! En fait, sur Ebay, cest par vagues, des fois, il y en a plein, des fois, il y a des périodes entières sans rien, mais c’est tout à fait jouable de le trouver!
      – là par exemple, il y en a un sur Ebay, mais à 50 doll, ce qui est cher payé, je trouve…

  3. Alors, globalement:
    1. je trouve ta théorie selon laquelle de mignons petits robots étaient censés nous faire passer la pilule d’une évolution irrémédiable très intéressante,
    2. je te rejoins complètement sur l’absolue nécessité de donner un petit nom à ton robot, sans quoi ça n’a tout simplement aucun sens,
    3. j’aime beaucoup, mais vraiment beaucoup beaucoup, ta photo de Robie Radioshack.
    Voilà voilà !

    • 1. Merci! Idéalement, j’aurais voulu développer, mais il était tard quand j’ai fait ce post
      2. Beh oui, un robot, c’est comme un animal de compagnie, enfin!
      3. Merci!!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s