Cal

L’une des expériences canoniques du tourisme, quand on découvre un nouvel endroit, c’est la confrontation entre le cliché et la réalité. Et c’est souvent amer. Les manhattanites n’ont pas de si jolies chaussures en vrai, le château de Versailles n’est pas meublé, la fontaine de Trevi est beaucoup trop peuplée pour jouer à la Dolce Vita… Bref, quand on part, on a toujours l’appréhension d’être déçu (par exemple, j’ai très peur d’aller un jour sur la muraille de Chine et d’y voir des boutiques vendant des murs miniatures made in China au lieu de vieillards vénérables souriant au soleil du matin).

Bref, si vous pensiez que la vie en Californie pourrait très bien se résumer à être cheveux au vent, les yeux dans les palmiers à bord d’une décapotable vintage sur une route côtière baignée de soleil…

… eh bien vous auriez salement raison.

A la limite, la rupture de cliché ici, c’est que ça marche aussi en NorCal.

.

La prochaine fois, nous verrons que les gens mettent aussi des fleurs dans leurs cheveux, qu’ils peuvent se promener semi-nus dans les rues, qu’ils aiment leur prochain comme à l’été 69, mais qu’en revanche, ils écoutent autant Biggie que Tupac.

14 thoughts on “Cal

  1. C’est dommage, il y a une photo qui ne se charge pas.

    Sinon, ben.. challenge réussi, je crois que nous sommes tous jaloux (surtout vu le temps du moment…)

  2. j’ai mes billets pour SF en juillet je me gratte contre le crépi des murs d’impatience!!

    merci pour les quelques photos ça attise encore plus… Grrrr!

    • Ah oui, j’imagine! Pense à aller voir la vue depuis Treasure Island, en passant par le Bay Bridge – c’est là qu’il y a les eucalyptus qui vont bien en décapotable!

    • En fait les gens semi-nus ne sont pas des hippies mais des homosessuels (assez bobos, ceci dit, donc dans une esthétique néo-hippie pour quelques uns, sans doute)

        • Tiens, d’ailleurs au SF MoMA, il y a cette photo le “street fashion basic gay”, et c’est à s’y méprendre, c’est complètement la tenue du hipster: “flannel shirt, levi’s, zippered sweat shirt, converse sneakers”…

          • “I’m not a homosexual, I’m a hipster?….”
            Après il y a aussi l’adage typique de NewYork sur les mecs apparemment un peu trop lookés du Vieux Continent: “he’s either gay or european”…

            • Oui, je connais cet adage, c’est accessoirement un vieux dis un brin homophobe contre les hipsters (notamment concernant les skinny jeans)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s