What would Harvey do?

OK, je viens de trouver dans quel univers parallèle je pourrais aller voir Sex and the City au cinéma.

Ce serait pour voir ce qui se passe derrière les portes du Castro Theater, parce que j’espère que, à la manière d’une projection du Rocky Horror Picture Show, le public va se travestir en Samantha Jones ou mimer les soubresauts offusqués d’une Charlotte York.

Ça m’emmerde, c’est un peu renoncer à tout ce en quoi je crois, mais passer à côté du bâtiment totémique du Castro, c’est un peu passer à côté de l’identité du quartier. C’est un vrai dilemme, parce que c’est ce moment où la chose la plus beauf du monde pourrait soudainement devenir the next big thing. Dans ces cas-là, il faut se demander ce qu’aurait fait Harvey Milk.

Le Castro, contrairement aux autres quartiers gay que j’ai pu voir ailleurs, apparaît vraiment comme une enclave territoriale.  Il  ne se définit pas comme tel simplement par une forte concentration de bars à drapeaux multicolores ou de disquaires spécialisés en import de Mylène Farmer. Quand on se promène dans le Castro, on y voit une minorité qui a spatialisé son identité, et créé un véritable bastion. C’est le seul quartier communautaire de la ville qui ait son drapeau à l’entrée.

Le Castro, c’est un drapeau, c’est un espace, une mythologie, une figure légendaire et des lieux de mémoire.

La boutique de photo d’Harvey Milk est maintenue intacte, et les autres boutiques de Castro St. affichent toutes plus ou moins une photo de feu le-premier-élu-gay-here-to-recruit-you. Disons que c’est un peu comme les photos du Prince Albert dans les boutiques de Monaco, la spontanéité, les couleurs pop en plus, la caution Nadine de Rotschild en moins.

Par ailleurs, les locaux savent particulièrement vivre, ce qui n’enlève rien (ici, à Dolores Park):

Bon, si je dois dire la vérité, la bonne nouvelle, c’est que je vais quand-même réussir à échapper à Sex and the City, puisque vendredi soir, c’est soirée-débat autour de Jennifer’s Body avec Diablo Cody herself en invitée spéciale. Alors même si je pense que je vais mollement chicken out au moment d’aller lui demander une photo en lui disant que je suis trop-une-fan, j’ai sévèrement hâte.

11 thoughts on “What would Harvey do?

  1. Un jour j’ai vu Diablo Cody jouer son propre rôle dans le remake anorexique de Beverly Hills et j’ai eu un peu de peine. Mais elle avait quand même un téléphone hamburger (ou un truc avec un hamburger) alors j’ai dit que ça allait, surtout qu’elle était copine avec Dona… (le personnage de série le plus crétin du monde) (mais pas aussi crétin que les anas de la série)(ou la femme de l’oncle Jess)(ou le fils adoptif noir qui sert de caution afro)

    bon en fait je suis très jalouse parce que je suis allée à San Francisco il y a 10 ans et que j’ai adoré la ville. Je crois que j’y ai mangé le meilleur hotdog de ma vie aussi, mais je n’ai pas vu la maison de l’oncle Jess et je le regrette bien maintenant…

    • Diablo Cody dans 90210 et j’ai raté ça??? Je valide assez 90210, j’avoue, j’aime bien l’ex-junkie qui a fait une teen-pregnancy et qui après s’est calmée avec le moche… Donc si Brooke elle aussi valide, ça me va!
      Moi j’ai vu la maison d’Oncle Jessie hier, tout-va-bien. Cette ville est mortelle!

      • Si je me souviens bien, c’est au moment du -grand- retour de Donnq du Japon. Elles vont déjeuner dans un bouiboui du coin avec Kelly et en sortant elles croisent Diablo Cody qui dit à Donna que sa robe est trop belle. Elle lui demande quel est l’ultime designer de génie derrière cette œuvre d’art (venant d’une femme dont l’héroïne culte mélangeait rayures rouges et blanche, jupe à carreaux marron sur jean troué plus perfecto, on rigole, mais bon….) Et bien sûr, Donna de répondre “mais c’est de moaaaaa, voyons!!” (je suis pt’être un peu médisant, je crois que c’est Kelly qui l’annonce car la guduche est trop gênée pour l’avouer…)
        Bref, oui, Diablo Cody a fait un passage dans 90210.
        (Un grand moment de télévision…)

        • Oulà en effet. C’est donc le moment où j’ai arrêté de regarder 90210, avant de me réconcilier avec le show pour la saison 2.
          Là, Diablo Cody promet de ressembler à Juno, ce soir, d’ailleurs…

    • Ah mais je te l’avais dit! Je suis en effet carrément plus prête à revoir Jennifer’s Body que SATC… Cela dit, je suis très preneuse de ton débrief facebook!

  2. Pingback: Neo-sincere, post-ironic « Virgoblog

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s