Vous me disez où je m’ai trompé, mais…

Si je reprends au commencement: Indy avait l’Idole dans les mains, mais il s’est fait trahir par Alfred Molina (normal), Abner a trouvé Tanis (ils ont trouvé Tanis!!). A partir de là, la procédure est simple: il faut récupérer le médaillon, utiliser le bâton de Ra dans la salle des cartes, trouver le puits des âmes et composer avec l’éthique relativement élastique de Bellocq. Mais tout ça ne nous dit pas pourquoi.

On raconte que Lucas et Spielberg ont beaucoup inspiré la collection printemps-été 2009 de TopMan.

Pourtant l’évidence m’a frappée lorsque Bellocq/Bolloche, vêtu d’un vêtement de culte particulièrement satiné se met à faire des incantations en hébreu au-dessus de l’Arche d’Alliance quelque part au milieu de la Mer Egée. En hébreu. Devant des nazis. Last time I checked…

Dans les Aventuriers de l’Arche Perdue, Indiana Jones est missionné par les services secrets américains pour retrouver l’Arche d’Alliance avant que celle-ci ne tombe entre les mains de nazis qui la recherchent frénétiquement. Car, nous dit-on, Hitler est superstitieux. La justification de la quête par les nazis de l’Arche d’Alliance, c’est qu’une armée marchant avec l’Arche est une armée invincible et Hitler ne le sait que trop bien. Mais en plus d’être superstitieux, Hitler est toujours antisémite, non? Selon toute logique, au mieux, il méprise tout ce qui se rapporte de près ou de loin au judaïsme, au pire, ça lui fait peur, right? Notons que s’il avait eu vent de la reprise, 60 ans plus tard, d’Evenou Shalom Aleichem, par un groupe suédo-pop queer mené par un coiffeur, il aurait pas fini de cauchemarder. Mais je m’égare. Si l’Arche rend invincible l’armée qui la possède, nous savons également qu’elle a détruit la puissance ennemie qui avait dérobé l’Arche au peuple juif (les Egyptiens), puisque Tanis a été ensevelie sous une tempête de sable qui a duré un an.

J’aimerais qu’on m’explique par quelle pirouette scénaristique, cette Arche d’Alliance, qui est donc le réceptacle des Tables de la Loi, celles-là mêmes données par Dieu à Moïse sur le Mont Sinaï après que Charlton Heston a mis sa race à Yul Brynner, cette Arche qui donc est un symbole de l’identité du peuple juif après sa victoire sur son ennemi et oppresseur, pourrait constituer un objet de convoitise pour Hitler, les nazis et leurs considérations sur l’Espace Vital et la hiérarchie des races. D’ailleurs, l’Arche ne s’y trompe pas, elle, y a qu’à voir le sort réservé aux nazis et à Bellocq – encore de la désinformation du IIIe Reich, de pas avoir pensé à ça…

Et moi, vous savez, je suis prête à accepter n’importe quelle licence cinématographique. Je veux bien qu’en bon archéologue, Dr. Jones prenne un leave of absence de son Université pour voler une idole dans un temple vaguement amazonien qui serait malgré tout situé à proximité de Macchu Pichu entre deux cours sur le Néolithique à Stanford. Je veux bien qu’en tombant dans un caveau bourré d’aspics, Indy s’en sorte indemne, alors même qu’un seul a suffi à faire sa fête à Cléopâtre il y a 20 siècles. Je veux bien qu’il réussisse à battre un mamelouk fort au sabre d’un vulgaire coup de feu, juste parce que Harrison Ford avait la chiasse au moment du tournage. Je veux bien même qu’il ait pas envie de gifler Marion Ravenwood au moins 8 fois dans ce film. Mais là, on touche à la logique interne de l’histoire. Le méchant, c’est le nazi, et si j’avais été nazie en 1936, je me serais mal vue convoiter un artefact juif.

Alors j’aimerais qu’on m’explique, parce que je bloque dessus depuis samedi, et je suis sûre qu’il y a une explication. Je voudrais pas que ça foute en l’air une partie de ce en quoi je crois depuis mon enfance.

10 thoughts on “Vous me disez où je m’ai trompé, mais…

  1. Bon.

    Ne paniquons PAS !
    Il faut procéder avec méthode.

    En fait, on est face à un syllogisme qui fait foirer la logique interne du film :

    Les Nazis détestent, craignent et veulent la destruction de tout ce qui est juif.
    L’arche d’alliance est un artefact juif.
    Ergo, les nazis détestent, craignent et veulent la destruction de l’arche d’alliance.

    Face à ce genre de situation, il faut résonner en logicien, ce qui nous laisse deux solutions :

    1° trouver une explication compatible avec le syllogisme
    2° nier un des termes du syllogisme

    Explication compatible avec le syllogisme :

    Hitler ne veut pas utiliser les pouvoirs de l’arche d’alliance à des fins militaires. C’est ce qu’il fait croire aux hommes qu’il a envoyé, mais en réalité il veut sa destruction. Trop dangereux. Artefact juif très puissant à neutraliser au plus vite.
    Mouaif.

    Nier un des termes du syllogisme :

    Je renonce à nier la mineure :« l’arche d’alliance est un artefact juif », il faut une connaissance encyclopédique et beaucoup de mauvaise moi, j’ai le second mais je manque du premier. Reste la majeure « Les Nazis détestent, craignent et veulent la destruction de tout ce qui est juif ». Tout ceci n’est en fait qu’idéologie pour le bas peuple et recherche de bouc émissaire pour une Allemagne en mal d’identité, blablabla. En fait, Hitler sait très bien que l’arche d’alliance est puissante, et il la veut. Point à la ligne.
    Mouaif également.

    Mais il y a toujours la solution de la dernière chance : humour grinçant et post-modernité, Spielberg joue avec les codes du cinéma d’aventure des années 40 qu’il pousse dans ses retranchements et confronte à ses propres contradictions : les nazis cherchent désespérément un des symboles majeurs de la judéité, incohérence qui révèle combien qui blablabla (nous verrons dans une troisième partie…).
    Ça je dois avouer que ça me va. On peut broder dessus, ça donne une dimension supplémentaire au film, etc.
    Par contre, comme plus haut, il faut malgré tout une bonne dose de mauvaise foi.

    • J’ai donc étudié tes suggestions. Je suis d’accord avec tes mouaif, c’est pas satisfaisant.

      Pour la post-modernité de la démarche, oui ça rejoint ce que fait Tarantino dans Inglourious Basterds, et ça rejoindrait la démarche affichée par Spielberg et Lucas, qui était de recréer un serial des années 1930 > mais comme il manque la fin de ta proposition, je reste un peu sur ma faim, là…

  2. Alors, concernant Hitler, la superstition, et les sciences occultes, mon bon ami te dédicace ceci (je l’ai pas vu c’est un documentaire du National Geographic à priori :
    http://stagevu.com/video/phnyqzbedfhq

    Par ailleurs, et arrêtez-moi si je me trompe quelque part, l’Arche d’Alliance, les Tables de la Lois et le reste font partie de la bible certes hébraïque, mais également de la bible chrétienne dans l’Ancien Testament. Ce n’est que bien plus tard que les juifs n’ont pas reconnu le Christ, l’ont mis sur la croix et qu’à eu lieu la séparation entre les juifs et les chrétiens.

    Il ne me semble donc pas totalement aberrant de croire que, quand sa devise dans la vie c’est “Kirche, Küche, Kinder”, on apporte quand même un certain fond à l’Ancien Testament, surtout que les dix commandements ont quand même une certaine influence sur la morale de la bonne société.

    Non ?

    • Okay, je vais regarder cette vidéo quand j’aurai le temps. Pour ce qui est d’Hitler et des sciences occultes, à la limite, c’est une notion courante (rien que l’utilisation de la svastika témoigne d’une certaine mystique) et je crois avoir déjà croisé cette théorie qq part. Ce qui me chiffonne, ici, c’est pas qu’Hitler ait une croyance en l’occulte, mais plutôt qu’il ait une croyance “bienveillante” en un occulte juif (bienveillante au sens où il pense que ça peut l’aider et pas le faire mourir et décrépir dans les souffrances les plus atroces – si Hitler a une haine irrationnelle des Juifs, il devrait selon toute vraisemblance redouter un artefact juif, plus que le rechercher).

      Et oui, les 10 commandements font aussi partie de la Bible, et donc du Christianisme, mais là encore, c’est pas ça qui me pose problème. Que Hitler recherche l’Arche d’Alliance en tant qu’artefact chrétien, okay, passe (notons que les 3 K, c’est surtout dans une logique d’encadrement moral, plus que de foi religieuse). Ce qui me gêne, c’est pas que l’Arche d’Alliance soit un objet fondateur du Christianisme, mais c’est que ce soit aussi (en quelque sorte) un objet fondateur du Judaïsme. Je sais pas si ce que je dis est clair…

  3. Nan mais surtout, soyons un peu cohérents. L’arche d’alliance c’est pas un truc magique “je le tiens donc je gagne” : c’est un cadeau de Dieu à son peuple. M’est avis que le truc entre les mains de Hitler, YHWH il va pas être super content. Et je vois mal comment Hitler peut espérer s’en sortir. Parce que les lignes maginots ça se contourne, mais les pluies de feu, les sauterelles, les premiers nés qui meurent et les déluges, il est moyen armé contre.

  4. Tu sais que tu viens de détruire une partie de mon enfance là?! Tu viens de faire voler en éclats 23 dimanches après-midis pluvieux/chocolats chaud/ pyjama!!!
    SANS CŒUR!

  5. c’est con j’arrive plus du tout à me souvenir de l’ébauche de théorie que je t’ai faite l’autre jour dans la rue au sujet de ce film … Hmm faudrait peut-être que je le revoie !!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s