I don’t know if you know that I know, but I know.

Sur fond de Beastie Boys.

La bourde la plus récente de Sarah Palin a le don de provoquer en moi une jouissance assez difficilement explicable. Depuis 2008, Palin est allée chaque jour un peu plus loin dans la décrédibilisation intellectuelle de sa personne – ce qui en soi n’est pas bien grave, n’était le fait qu’elle aurait pu devenir VP de la première puissance mondiale, et qu’un certain nombre de ses compatriotes la trouvent crédible. Son plus récent faux pas est d’avoir bulshitté 2-3 énormités sur Paul Revere.

Paul Revere, que personne n’est censé connaître en France, est une légende de la guerre d’indépendance aux Etats-Unis. Le night rider, un son of liberty bostonien qui aurait averti les troupes révolutionnaires de l’avancée des Britanniques, jouant ainsi un rôle crucial dans la bataille de Lexington (elle-même une bataille décisive dans la Guerre d’Indépendance, pour la semaine prochaine, révisez les chapitres 7 et 8 de votre manuel). Subséquemment, l’homme a un poème, une statue, plusieurs villes nommées d’après lui, et on peut visiter sa maison à Boston dans le North End (assez nul, mais il y a un joli arbre sur North Square). C’est son histoire qu’on raconte aux gamins pendant les jours importants de l’année (Thanksgiving, le 4 juillet, etc.). Paul Revere et sa chevauchée de minuit sont des pierres de touche de la légende révolutionnaire et du patriotisme stars & stripes.

Forcément, quand l’une des figures de proue du Tea Party, la frange réac ultra-nationaliste du pays, se plante en racontant l’histoire du garçon, c’est plutôt marrant. Dans sa version des faits, Revere est arrivé à Lexington au son des clochettes pour avertir les Anglais et non les Patriotes. En stratégie révolutionnaire, elle en fait donc un traitre à la nouvelle nation et en stratégie nationaliste, elle vient d’en flinguer le panthéon à grands coups de rifle sponsorisé par Charlton Heston may his soul rest in peace. C’est cohérent aussi, venant de quelqu’un qui avait défini sa politique étrangère en termes de “I can see Russia from my home“. Là où ça commence à devenir préoccupant, c’est quand l’imposture mêlée à l’influence deviennent savoir.

Non contente d’avoir gaffé, Sarah Palin creuse sa tombe pour expliquer que, d’un certain point de vue, elle disait la vérité et qu’elle connaît son histoire américaine. Et son camp a commencé à éditer la page Wikipedia de Paul Revere, donnant lieu à une bataille d’ergotages et de premier/second degré qui constitue un cas d’école sur les limites de la webencyclopédie. En gros, le principe appliqué est le même que pour le créationnisme dans les Etats les plus bigots. Vous voyez ce que je veux dire, dans ces États, on enseigne la Création et l’Évolution comme deux théories concurrentes également valables pour comprendre les origines de l’humanité. Sur Wikipedia, on s’est mis à éditer, forcément sur le mode de l’ironie, mais pas seulement, l’histoire de Paul Revere en invoquant la notion de “théories concurrentes formulées par une figure politique majeure du pays”. Évidemment c’est drôle, et ironique et la presse politique se touche de bonheur. Mais avec le recul, si jamais ces éditions, mêlées à la supposée neutralité et à l’anonymité de Wikipedia venaient à rester quand l’anecdote sera oubliée, ça ferait de Sarah Palin une théoricienne du passé révolutionnaire américain. Ça suffit à me réveiller au beau milieu de la nuit, le front en sueur.

Vous voyez, quand je dis qu’il y a pas de vérité historique, que des discours, mes étudiants se moquent de moi. Ils devraient pas.

Mindfuck all the way.

35 thoughts on “I don’t know if you know that I know, but I know.

    • Ha ça me fait plaisir que tu dises ça, j’ai failli tout arrêter ce weekend quand j’ai appris qu’on disait de moi que j’étais la “blogueuse parisienne typique”. :)

  1. Oh non tu es loin des blogueuses mode, parce que souvent je comprend pas tout dans tes articles… (ça me fait sentir un peu conne! ) Mais j’aime bien quand même (ton blog, pas me sentir conne))

    • Ah Carole malheureuse, ton intelligence transparait dans tes mots; admettre que tu te sent conne en est une preuve.
      Je suis le Virgoblog depuis fort fort longtemps et malheureusement ces temps ci je me rend compte a quel point sa redactrice n’est en fait qu’une pauvre fille à l’hybris demesuré, imbue des mots qu’elle parvient a dompter. J’ai été a mainte reprises, en lisant ses tweets, effarée par la condescendance qu’elle affiche fierement a l’egard [commentaire édité] des blogueuses en tout genre ( en copiant tout de meme leurs it-pieces en les souillant avec sa patte de weirdos ).
      Franchement Virgo, j’ai souvent frissoné face a ta verve mais en ce moment je me dis mais what the fuck, pour qui elle se prend ? il fallait que je t’en parle, je ne pouvais decement pas garder ca pour moi. peu etre que tu as pris le melon (je vois pas bien pourquoi avec les trois pelé et un tondu qui ont les couilles de lire jusq’au bout tes articles sur des sujets aussi plats et mornes que les tiens) bref de la poudre aux yeux souflée a l’aide d’une grandiloquence mise ca et la dans des sentences. je me fou de cet article sur revere je voulais juste te parler et te dire ce que je ressentais au vue de la deception que tu m’a procuré.
      reprend toi cherie, quelque modestie serais la bienvenue et ferait de toi une plume qu’on aurait plus de plaisir a lire et moins un encrier que l’on execre.
      a bon entendeur

      • Ce qui me gêne c’est cette intense nécessitée d’être différente (hipster?). Virgo, she’s trying too hard.

      • Un blog est à l’image de son auteur et de ses états d’âme. Mon “hybris” comme tu dis est démesurée, et pourtant c’est toi qui remets en question l’intelligence d’une personne qui a commenté et émets des jugements personnels sur moi. Pour le reste, merci de ces remarques, j’en prends note.

        • Oui bon alors pour le coup, ma premiere phrase n’etait pas du tout ironique et je ne voulais pas juger, je trouvais juste sa reaction assez touchante et hative, et qu’elle était trop sévère avec elle meme

          • Autre solution : tu arrêtes de lire ce blog (tu sais peut-être pas, mais y en a plein d’autres sur l’internet !!) et tu ne prends pas la liberté d’écrire des méchancetés à son auteur. Si tu as des suggestions à lui faire, tu le fais gentiment et avec esprit si possible.
            Et puis surtout, tu vas te faire foutre !
            Non mais l’autre ! J’hallucine !!! Virgo t’es bien sympa d’être restée polie !! Du coup je n’en rajoute pas pour ne pas pourrir ces commentaires, mais je n’en pense pas moins !

  2. Oh, un troll, ça faisait si longtemps que je n’en avais pas vu un en vrai. Ça réchauffe tellement le cœur. Je reste estomaquée devant autant de “couilles” ! Celui-ci a l’air fort pourvu. Non seulement il semble avoir lu pas mal d’articles de ce blog jusqu’au bout (félicitations) mais en plus il trouve le courage de s’en prendre à quelqu’un que visiblement il ne connait pas personnellement (nonobstant le “chérie” lancé comme un espoir), par le biais d’un pseudonyme, sur l’Internet mondial. Comme c’est impressionnant. Presque autant que le jour où ma grand-tante Gilberte a compris le concept de mots clés dans Google.

    Sinon, je trouve intéressant d’observer ce réflexe, humain certes mais étrange, qu’ont les politiques de s’enfoncer encore un peu plus profond dans la vase après une grosse bourde (cf. Clinton ou Weiner plus récemment) plutôt que de l’assumer d’emblée (ce qui sera de toute façon inévitable). On dirait des enfants pris la main dans le paquet de dragibus (c’pas moi m’dame!). Ça en serait presque touchant si ces gens n’étaient pas potentiellement, voire effectivement, influents.

  3. Putain le nombre de fois ou tu m ‘a repris pour “anonymité” en me disant que j’etais JCVD… fuck that shit!

    • Oui, alors j’avais une très bonne explication pour dire que c’est pas anonymat que je voulais dire, mais autre chose, mais j’ai oublié. Du coup, je me contenterai d’un “GODDAMMIT je me suis fait avoir!!”

        • oui c’est français, c’est un synonyme “vieilli” de anonymat.
          D’ailleurs, dans le dico, la phrase pour le prouver est tirée de Mirabeau, comme quoi on nage en pleine période révolutionnaire.

          • Ah intéressant. En fait, je sais plus pourquoi j’ai dit anonymité plutôt qu’anonymat, peut-être dans l’idée que –ité renvoyait au statut de wikipedia et –at parlerait d’une personne (décision complètement arbitraire, surtout si finalement c’est relativement synonyme…)
            Merci meuf!

  4. Ah je pense pas toujours à revenir là où j’ai laissé des commentaires mais j’ai bien fait cette fois! ;)
    Je pense que si je comprend pas toujours c’est parce que c’est bourré de références, et en même temps c’est bien parce que j’apprend des choses. Par exemple j’avais adoré l’histoire du “not intended to be a factual statement” ou l’article sur 4th dimension sur twitter… Et puis c’est aussi une question de génération, j’ai 19 ans alors…(bcp de choses à apprendre!)
    Mais par exemple le débat sur les clips m’avait échappé complètement (dans les commentaires), j’avait l’impression d’être face à une autre langue alors que c’est il me semble (^^) du français! Sensation bizarre!
    Malgré tout j’adore les références à la culture américaine! (et le côté cours comme cet article!)

    • Hé chaque blogueur a sa démarche et ses référents – les miens sont volontiers foutraques (la moitié de mes potes ne me lit pas, l’autre moitié rarement jusqu’au bout parce qu’ils savent jamais de quoi je parle). Je crois que, contrairement à ce qui m’a été reproché, je ne cherche pas particulièrement à faire de l’esbrouffe, mais à éventuellement piquer la curiosité de 2-3 personnes et faire partager des trucs que parfois, mes amis ne connaissent pas, et si ça marche, ça me fait toujours plaisir. Ca a marché pour toi, et j’en suis contente. Et si ça suscite une discussion, ça me fait encore plus plaisir. Et des fois, je suis pas toujours sûre de comprendre les commentaires moi-même, mais je trouve ça plutôt cool, en vrai, c’est assez stimulant.

  5. Oué moi aussi je déteste trop les gens prétentieux qui pondent des sujets plats et mornes. Parce que bon, mettre en lumière les limites de Wikipedia tout en questionnant les discours sur l’histoire et la capacité des figures politiques, (voir de l’Etat) à devenir des sources historiques parallèles…

    Tiens j’suis que t’es le genre de personne qui lit des livres ! J’espère que t’as honte ! Sale hipster !

    • C’est toujours le problème quand on est perçu via des écrits – chacun est libre de ses interprétations, même si des fois, certaines sont regrettables…

      • Ah oui non mais blague hein. je pensais pas que ça pouvait être pris au sérieux et je me moquais de Peanuts. Je suis vraiment désolé, j’aurais du forcer encore le trait ou rajouter plein de smileys et de lolilol partout. Et là où ça devient un trou noir de l’internet, c’est que du coup je peux citer ta réponse comme réponse à ta réponse :

        “C’est toujours le problème quand on est perçu via des écrits – chacun est libre de ses interprétations, même si des fois, certaines sont regrettables…”

        Par contre, je remarque que tu réponds même à tes trolls, ce qui montre une conscience professionnelle assez impressionnante.

        • Hé!! J’ai bien vu que tu faisais du second degré t’en fais pas!! Et les smileys sont inutiles si c’est bien fait, t’en fais pas! Ceci dit, ça me permet de rebondir sur ta remarque sardonique et de clarifier 2-3 trucs (à savoir qu’on est perçu par ses écrits sur un blog) par rapport aux remarques de peanuts qui, dégraissées de leur agressivité inutile et des nombreuses fautes d’orthographes, ont peut-être un fonds légitime (d’où la réponse, eh!)…

  6. “Depuis 2008, Palin est allée chaque jour un peu plus loin dans la décrédibilisation intellectuelle de sa personne – ce qui en soi n’est pas bien grave, n’était le fait qu’elle aurait pu devenir VP de la première puissance mondiale, et qu’un certain nombre de ses compatriotes la trouvent crédible. Son plus récent faux pas est d’avoir bulshitté 2-3 énormités sur Paul Revere.” Moi, ce qui me fait peur, c’est qu’elle risque maintenant de carrément devenir la prochaine présidente. Plus elle se décrédibilise à nos yeux, plus elle met l’américain moyen dans sa poche. Au secours, Virgo, fais quelque chose!

  7. Si tout ça était arrivé 6 mois plus tôt, j’aurais pu caser ce brillant exemple dans mon td de méthodologie, cours 2, recherche sur les Internets Jstor vs Wikipedia, et j’aurais grave impressionné ces petits L1 qui auraient oublié aussitôt qui est Paul Revere.
    Sinon ton ” nommées d’après lui”, me faire rire (parce que j’ai jamais lu ça en français en fait) Trauma du cours de version où je ne sais plus parler et où j’ai envie de dire au prof iounowatamine ;)

    • DAMMIT!!! Je passe ma vie à traquer des gallicismes en tout genre et je suis infoutue de me préserver d’un bon vieil anglicisme des familles (remarque, ça prouvera que quand je fais du franglais, c’est pas par tropisme hipster ;) )

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s