Vintage shoes

Grâce à un abonnement Netflix tombé du ciel et à un délire obsessionnel sur le cinéma grand public des années 80, j’ai vu Footloose pour la première fois hier (je déconseille à tout le monde Against All Odds: ça se prend pour un “néo-Noir”, ce n’est rien moins qu’un mélodrame soft-porn affreux). Continue reading