25 Months, 22 Days, How Many Hours & a Shitload of Manicures Later…

– Une roadmap du retour en terre sainte
Les + :
.
– la perspective des samedis qui chantent, bercés par la sainte trinité du Brunch / musée d’art moderne (note de service : Kusama au Whitney, ça me dit plutôt bien, bisous) / aprèm shopping,
– écouter les compte-rendus exhaustifs de tous les shows de tele réalité US par Guillaume en essayant désespérément de ne pas perdre le fil,
– me connecter à Netflix et avoir accès à Hulu,
– la philosophie du brunch selon Shanna (4 à 5 Bloody Mary, beaucoup de graisses saturées, hygiène de vie divisée par zéro),
– le glaçage crème au beurre chocolat-amande de chez Sugar Sweet Sunshine dans un lieu où le cupcake est une pâtisserie *normale*, pas à la mode et kinda moche,
– aller acheter le Mac & Cheese Trader Joe’s et le garnir de petites plum tomatoes (Trader Joe’s, le truc qui me manque le plus après Netflix). Et du savon, aussi, juste parce que le logo est rebaptisé Trader Jacques (parce que le savon, c’est de Marseille, dis !),
– entendre les “wooooh yaaay” de Cynthia, le soir venu, sans doute éméchée aux Jäger-bombs,
– le taco truck d’Union Pool,
– le Brooklyn Social,
– Smith street dans sa totalité,
– regarder avec nostalgie les Lions de la NYPL, qui m’attendront placidement pendant que je filerai me prendre une part de gâteau au chocolat en guise de pause goûter,
– les rats du métro, ces vieux amis,
– violer un Kiehl’s et, pour la première fois, un Forbidden Planet,
– passer la barre des 30 ans en pays Mohawk (à Schenectady pour être exacte), petit détail qui confine au badass.
.
.

#old #nofilter #truestory

.
Les – :
.
– la metrocard qui se démagnétisera (ça arrivera *forcement*),
– la MTA en général,
– les écureuils des parcs, ces imposteurs hypocrites qui essaient de te faire croire qu’ils sont mignons (alors qu’en fait, ce sont des rats qui s’assument pas, bons seulement à faire les attention-putes devant les appareils photo des touristes et des blogueuses),
– les prix pratiqués par Topshop,
– si ça se trouve, Ivan n’est même plus bartender au Brooklyn Social,
– me rendre compte que tout ce qui faisait que j’aimais Brooklyn est devenu galvaudé à merci (y compris le taco truck d’Union Pool),
– quel est le rapport de Shanna au brunch, maintenant qu’elle vit en banlieue avec mari et enfant ?
– je saurai plus rien. Mais c’est peut-être un +.
.
Honey, I’m home.